Tourisme étranger : année record en France en 2017 ?

8 %
Le tourisme pèse presque 8 % du PIB de la France.

Les attentats du groupe islamiste Daesh ont fortement marqué les esprits en 2015 et 2016. Résultat : les touristes ont déserté l’Hexagone de peur de se retrouver dans un événement de ce type. Si l’alerte reste élevée, il semblerait que les touristes aient compris que le risque a baissé. Jean-Yves Le Drian, ministre des Affaires Etrangères, est très optimiste pour 2017.

Deux années de baisse du tourisme étranger

Le secteur du tourisme avait connu une reculade majeure en 2015 et 2016 : en 2015, déjà, la fréquentation n’avait été que de 85 millions de personnes (étrangères) puis la chute s’était faite sentir encore plus fortement en 2016 avec seulement 83 millions de touristes étrangers en France. Un véritable coup dur pour le secteur qui subissait une forte crise.

Sont-ce les attentats qui sont devenus normalité ou est-ce la chute de Daesh qui redonne de l’espoir ? quoi qu’il en soit, l’année 2017 devrait être une nouvelle année record pour le tourisme selon Jean-Yves Le Drian. C’est ce qu’il a annoncé lundi 10 juillet 2017 lors d’un déplacement à Giverny dans l’Eure.

Les touristes reviennent en France

Le ministre des Affaires Etrangères peut donc redonner de l’espoir au secteur : selon ses chiffres, le premier semestre de l’année 2017 a été équivalent à celui de l’année 2015 montrant que les touristes reviennent. Et la tendance devrait s’accélérer : le ministère des Affaires Etrangères table sur 88 voire 89 millions de touristes en 2017. Un nombre en hausse de 5 %. Paris, où le nombre de touristes devrait augmenter de 8 % entre 2016 et 2017, va le plus en bénéficier.

Résultat : l’objectif des 100 millions de touristes étrangers en France est relancé. La barre symbolique devrait être atteinte en 2020 si la situation se maintient. Pour le pays, c’est une bonne nouvelle : 50 milliards d’euros de recettes sont attendus.

Si c’est le cas, le tourisme pourrait dépasser la barre des 8 % du PIB de la France et créer quelque 300 000 emplois en plus des 2 millions qu’il pèse actuellement.


A découvrir