Tourisme : les villes françaises toujours plus fréquentées

2 %
La fréquentation des campings progresse (+2%) aux dépens de celle des
hôtels.

Avec 311 millions de nuitées, la fréquentation des hôtels et autres hébergements collectifs a connu une hausse de 1,3% à la saison estivale 2018. Les villes en particulier tirent leur épingle du jeu.

Le nord de la France est particulièrement prisé par les touristes

La saison estivale 2018 aura été un bon « cru » pour les hôteliers. D’après les chiffres publiés par l’INSEE, la fréquentation des hébergements collectifs touristiques a progressé de 1,3% en France. Cette nouvelle encourageante fait suite à une hausse impressionnante de 6,1% enregistrée pendant la saison estivale 2017.

La hausse de la fréquentation est particulièrement marquée en Ile-de-France (+7,7%), en Normandie (+5,3%), dans les Hauts-de-France (+4,9%) et dans le Grand Est (+4,1%). Elle est également dynamique dans les Pays de la Loire et en Bretagne, avec environ 3% de nuitées supplémentaires dans chacune de ces régions. 

La fréquentation des villes est en hausse de 7,6%

La fréquentation des villes, en progression spectaculaire pendant la saison estivale de 2017 (+7,6%), a encore augmenté de 3,7% à l’été 2018. Désormais, les zones urbaines représentent plus d’un tiers de la fréquentation estivale. Sans surprise, la ville qui progresse le plus est Paris +7,7%, contre + 1,1% pour les villes de province. Sur le littoral, la fréquentation estivale est en hausse de 1,1%, après + 5,9% à l’été 2017.

S’agissant des types d’hébergements, les campings tirent leur épingle du jeu (+2% de nuitées) davantage que les hôtels (+0,5%), tandis que la fréquentation des autres hébergements collectifs (résidences de tourisme, appart’hôtels, villages de vacances, auberges de jeunesse) recule de 1%.


A découvrir