Trafic aérien : en France, la reprise est attendue entre 2022 et 2027

48,5 %
Selon Eurocontrol, en 2021, le nombre de rotations d'avions dans les
aéroports français devrait être inférieur de 45,1% par rapport à 2019
dans le scénario « haut » et de 48,5% dans le scénario « bas » .

La reprise du trafic dans les aéroports français jusqu’aux niveaux d’avant le Covid-19 est attendue au mieux en 2022, au pire en 2027, estime Eurocontrol, le « gendarme » européen de l’aviation.

Europe : 6,2 millions de vols sont attendus à fin 2021, contre 10 millions en 2019

Après être tombé à tout juste 4,4 millions de vols en 2020 (après 10 millions de vols en 2019), le trafic aérien en Europe montre des signes encourageants de reprise. S’il faudra attendre la fin de l’année 2021 pour disposer des chiffres en année pleine, Eurocontrol, le « gendarme » européen de l’aviation, annonce d’ores et déjà que l’été 2021 a été très positif dans le ciel européen. À fin 2021, l’institution table sur 6,2 millions de vols. Ce serait 44% de moins qu’en 2019, mais toujours plus qu’en 2020. Quant à une véritable reprise, digne de ce nom, elle est attendue pour 2022 : Eurocontrol anticipe 9,8 millions de vols cette année-là, soit tout juste 11% de moins qu’en 2019.

Pour émettre ses prévisions, Eurocontrol se base sur trois scénarios. Le scénario « haut » suppose la poursuite de la campagne de vaccination dans l’Union européenne tout comme en dehors de notre continent, il est également supposé que l’efficacité des vaccins ne diminue pas dans le temps. Les restrictions liées aux voyages seraient alors levées et la plupart des liaisons aériennes rétablies d’ici mi-2022. Le scénario « bas » suppose en revanche un rythme de vaccination lent, le besoin de nouveaux vaccins et la remise en place de confinements, la poursuite / réintroduction de restrictions liées aux voyages, ainsi que des risques économiques liés à des prix de carburants élevés.

Aéroports français : vers une reprise au mieux en 2022, au pire en 2027

Toujours selon les prévisions d’Eurocontrol, en France le retour au volume de vols de 2019 serait envisageable d’ici 2027 dans le scénario « bas » (3.307.000 vols contre 3.372.000 en 2019) et d’ici 2022 dans le scénario « haut » (3.255.000 vols en 2022). Si le scénario « haut » se matérialise, en 2023 le nombre de vols décollant et atterrissant dans les aéroports français devrait même dépasser celui de 2019 : 3.576.000 vols sont envisagés contre 3.372.000 en 2019).

Dans le scénario « bas », le retour aux niveaux de 2019 devrait se faire attendre jusqu’en 2027 dans la quasi-totalité des pays de l’Union européenne, excepté Chypre, où ce retour est attendu pour 2025. Dans le scénario « haut », ce retour est attendu pour 2023 dans la plupart des pays de l’Union européenne. Faisons néanmoins une précision importante : ces prévisions concernent le nombre de vols et non pas le nombre de passagers, lequel met toujours plus de temps à se rattraper après une crise.


A découvrir