Pass sanitaire : « bracelet bleu » sur les trains, file d'attente à l'aéroport

135 EUROS
Le non-respect du Pass sanitaire est passible d'une amende de 135
euros.

Le Pass sanitaire est en vigueur depuis le 9 août 2021 dans les transports, mais uniquement pour les longs trajets. Une organisation nouvelle qui n’a pas manqué de créer des critiques : les « bracelets bleus » distribués par la SNCF ont créé une micro-polémique, tandis que les aéroports de Paris préviennent qu’il faudra prévoir des files d’attente avant d’embarquer.

Les « bracelets bleus » de la SNCF critiqués par les anti-pass

Les opposant au Pass sanitaire ont fait plusieurs fois scandale, sur Twitter et dans les manifestations, en assimilant le Pass sanitaire à l’étoile jaune juive ou encore en faisant une comparaison avec l’Apartheid. Des critiques absurdes, vivement contestées, tout particulièrement par les survivants de la Shoah.

Lorsque la SNCF a distribué, le 9 août 2021, des bracelets bleus pour identifier les personnes contrôlées, forcément, la polémique a été relancée par les anti-pass qui y ont vu, à tort, la confirmation de leurs dires. Mais il n’en est rien.

Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué aux Transports, a expliqué la mesure : le bracelet bleu est donné aux voyageurs lorsque leur Pass sanitaire a été vérifié sur les quais, au départ du train. S’ils le gardent durant leur trajet, ils ne seront plus contrôlés durant leur voyage, pendant un contrôle sur le train par exemple.

Mais en aucun cas, et contrairement à l’étoile juive, comparaison odieuse, porter le bracelet bleu n’est obligatoire : il s’agit d’une simplification pour la SNCF pour n’avoir à contrôler le Pass sanitaire qu’une seule fois. L’enlever, ou le refuser, implique simplement que le voyageur pourra être contrôlé à nouveau sur le train, voire à l’arrivée de ce dernier en gare de destination.

Le ministre a rappelé que si le Pass sanitaire n’était pas valable au moment du contrôle sur le quai de départ, le billet pourra être remboursé ou échangé. Inversement, un Pass sanitaire invalide sur le train ou à l’arrivée est passible d’une amende de 135 euros pour non-respect de la réglementation en vigueur.

Vous prenez l’avion ? Prévoyez plusieurs heures avant l’embarquement

Du côté des aéroports aussi, le Pass sanitaire est contrôlé : il est obligatoire sur tous les vols (alors que pour les trains, seuls les Intercités et les TGV sont concernés). Mais cela implique un ralentissement de la gestion de l’embarquement, tout particulièrement en ce mois d’août où de nombreux vacanciers prennent l’avion. Ce sont les aéroports de Paris-Charles-de-Gaulle et de Paris-Orly qui préviennent les voyageurs : ces derniers doivent se préparer.

Aéroports de Paris (ADP) a annoncé sur Twitter, le 5 août 2021 qu’il faudrait, dans l’idéal, se rendre à l’aéroport trois heures avant un vol international et deux heures avant un vol domestique ou un moyen-courrier


A découvrir