Traitement hormonal cutané : le contact sur votre animal peut le rendre malade

14 millions
La France compte plus de 14 millions de chats.

Si vous prenez un traitement hormonal cutané, faites-attention à votre animal. Ce dernier est susceptible de se retrouver en contact et développer des troubles hormonaux qui peuvent, à long terme, provoquer des anomalies sanguines dangereuses pour sa santé.

Des problèmes hormonaux sur les animaux

Certaines femmes prennent un traitement hormonal cutané pour soigner leurs problèmes d’acné ou de ménopause. Composé d’œstrogène, il s’applique sur les bras, le ventre ou les cuisses. Ces parties du corps peuvent entrer en contact avec les animaux de compagnie. Et c’est là que réside le problème.

Si le traitement vous est destiné, il ne l’est absolument pas pour votre chat ou votre chien, qui, lorsqu’il vient vous faire un câlin peut se retrouver lui aussi avec des hormones sur le corps. Par ailleurs, l’exposition peut se faire avec les draps, lorsque l’animal dort sur le lit de la personne sous traitement. Selon l’Anses, « le contact répété avec des substituts hormonaux cutanés pris par leur propriétaire peut provoquer des problèmes hormonaux », nous apprend un communiqué publié le 22 janvier 2022.

Un traitement hormonal qui peut être fatal

Pertes de poils, gonflement des mamelles et/ou de la vulve chez les femelles… Les animaux exposés développent essentiellement des signes évoquant un trouble hormonal. « Des signes de retour en chaleur chez des femelles stérilisées ont également été décrits », explique l’Anses. Pire, « l’action toxique des œstrogènes sur la moelle osseuse peut à long terme provoquer des anomalies sanguines pouvant mettre en jeu la vie de l’animal ».

Par conséquent, l’Anses propose aux personnes qui prennent des traitements hormonaux cutanés de suivre certaines précautions : se laver les mains après avoir appliqué le gel ou le spray, couvrir les zones traitées avec un vêtement, empêcher tout léchage des zones traitées, éviter de dormir avec ses animaux. « En cas de contact direct de l’animal avec une zone traitée, l’empêcher de se lécher et rincer à l’eau les parties du corps qui ont pu être en contact avec le médicament ». Si des symptômes apparaissent, emmenez votre animal chez le vétérinaire.


A découvrir