Toutes transactions en crypto-monnaie désormais jugées illégales en Chine

150 milliards de dollars
L'ensemble du marché de la crypto-monnaie a cédé 150 milliards de
dollars sur un total de 1850 milliards de dollars.

La Banque centrale chinoise souhaite ainsi lutter contre « le blanchiment d’argent, les collectes de fonds illégales, la fraude, et d’autres activités illégales et criminelles ». 

Toute activité liée aux monnaies virtuelles sont désormais illégales

« Les activités commerciales liées aux monnaies virtuelles sont des activités financières illégales », a déclaré la Banque centrale de Chine (PBOC) dans un communiqué en ligne. Elle a ajouté que les contrevenants feraient « l’objet d’une enquête pour responsabilité pénale, conformément à la loi ». La Banque centrale chinoise a expliqué que les crypto-monnaies perturbaient l’ordre économique et financier. Elle a, en outre, expliqué que les monnaies virtuelles donnaient lieu à du « blanchiment d’argent, des collectes de fonds illégales, de la fraude, des systèmes pyramidaux et d’autres activités illégales et criminelles ». 

En juin 2021, les autorités chinoises avaient annoncé l’arrestation de plus de 1.000 personnes qui auraient utilisé des ressources illégales pour pouvoir acheter des crypto-monnaies. Selon la Banque centrale chinoise, les crypto-monnaies « compromettent sérieusement la sécurité des biens des personnes ».

Chute en bourse des crypto-monnaies

Cette décision du pouvoir bancaire chinois a un un grand impact sur les différentes crypto-monnaies. Ainsi, le Bitcoin cédait 6,2% à 41.941 dollars vendredi 24 septembre 2021 à 13h10. De son côté, l’Ethereum chutait de 10,7% à 2.806 dollars. L’ensemble du marché qui recense près de 12.000 crypto-monnaies différentes a perdu 150 milliards de dollars sur un total de 1.850 milliards de dollars.

Selon plusieurs analystes, cette décision de la Chine intervient car celle-ci craint la prolifération d’investissements et de levées de fonds illicites à l’aide de monnaies virtuelles. Après cette annonce, la Chine pourrait aussi décider de mettre en place sa propre monnaie numérique pour faciliter la surveillance des transactions par Pékin.


A découvrir