Les enjeux de la transformation digitale pour les indépendants en 2021

50 %
Selon une étude de Lab'Bouge ta Boîte, menée auprès de 400 TPE
françaises dirigées par des femmes, 50% du panel ont accru leur
présence sur les réseaux sociaux depuis le début de la crise.

La crise sanitaire a permis une prise de conscience globale quant au fonctionnement de notre société mais aussi de percevoir et dépasser les limites du commerce traditionnel, en boutique et présentiel. Le digital a envahi à 100% nos vies, nos réflexes d'achats, les méthodes de recherches d'information. Ce n'est plus un secret pour personne : dans le monde de demain, il apporte une solution à bien des maux.

Plus rien n'est pareil. Tout s'est accéléré à la vitesse grand V. L'accès à l'information fait le tour de la planète en moins de 24h. Le digital ouvre autant de nouvelles possibilités que de craintes.

Alors, comment les entreprises traversent-elles la crise ? Quels changements cela induit-il ? Comment gérer ces changements ?

La digitalisation est aujourd'hui une étape indispensable pour continuer à prospérer.

Premièrement, elle impacte fortement le travail humain. Il est aujourd'hui nécessaire d'accentuer le travail en réseau, de développer la créativité, d'acquérir de nouvelles compétences…

D'identifier les alliés et les tendances qui façonnent le paysage économique de demain et le challenge des TPE et PME.

Nous sommes entrés dans une ère nouvelle. Les entreprises ne peuvent plus ignorer Internet et doivent intégrer, d'une façon ou d'une autre, des outils digitaux dans leurs systèmes.

A la question "combien sommes-nous sur les réseaux sociaux aujourd'hui, toutes plateformes confondues ?", la réponse est impressionnante: 39 millions, selon une étude faite par Hootsuite et We Are Social. 5 heures sont dédiées quotidiennement à notre utilisation d'Internet, et 1h42 est passée à scroller nos différents feeds.

Internet fait sa loi. Si bien que l 'État invite, lui aussi, à la numérisation des TPE et PME françaises en finançant la création de leur site internet .. À moindre échelle, les villes investissent également dans le digital. Rennes Métropole a dernièrement débloqué un budget de 3 millions d'euros pour accélérer la démocratisation des pratiques et usages numériques et aider le développement économique et l'accompagnement des porteur.euse.s de projets numériques. Un beau geste local qui a dû venir au secours d'entrepreneurs en plein doute, leur donnant l'occasion d'acquérir de nouvelles compétences ainsi qu'un nouveau support de commerce et de communication.

Assurer le quotidien en se transformant, c'est le challenge des entreprises pour 2021.

De bons arguments ont poussé beaucoup de gérant.e.s de TPE et PME à renforcer leur présence en ligne, à évoluer en tant que marque. Facebook, Instagram, Linkedin, et même TikTok, les formats et les idées de contenu ne manquent pas pour maintenir une visibilité et une proximité avec leur communauté. Il fallut réinventer son contenu, faire avec les moyens du bord pour ne pas être oublié.e, pour continuer à vendre, pour tenir son entreprise à flot. Selon une étude de Lab'Bouge ta Boîte, menée auprès de 400 TPE françaises dirigées par des femmes, 50% du panel ont accru leur présence sur les réseaux sociaux depuis le début de la crise, et 30% ont retravaillé leur site.

Certain.e.s ont également profité des derniers mois pour s'essayer aux campagnes payantes, sur les réseaux sociaux ou sur Google, toujours le site le plus visité en France (avec 2,381 milliards de visites par mois, rien que ça).

Voire même pour adopter de nouvelles formes de prise de parole sur des formats démocratisés par la situation épidémique. Création ou participation à des podcasts, ou des webinaires, à l'instar de l'entreprise Ecotable qui a ponctué le confinement de rendez-vous digitaux pour accompagner les métiers de bouche en stand-by vers une reprise d'activité plus durable et éthique.

Les moyens de porter sa voix loin et efficacement sont désormais extrêmement variés et ludiques, et c'est une épidémie mondiale qui l'aura enfin fait comprendre au plus grand nombre.

Et si, vous, TPE et PME, vous profitiez de cette présence accrue sur les écrans pour tirer le meilleur de la situation et acquérir des compétences dans le digital ?

Aujourd'hui en France, seulement 1 commerce sur 3 est digitalisé, et une question occupe l'esprit de nombre de chef.fe.s d'entreprise, poussé.e.s à se former, q u'importe le secteur d'activité : comment appliquer le marketing digital à mon entreprise ?

Alors que les métiers et compétences du digital sont de plus en plus recherchés par les entreprises, qu'ils existent de réels débouchés dans ce domaine où règnent les écrans, la formation apparaît comme une façon de répondre à une demande actuelle, et d'orienter sa carrière vers un secteur à l'avenir plutôt certain.

Un secteur qui a réussi à attiser l'intérêt de personnes bien établies jusqu'alors. Des personnes qui ont de nouvelles motivations, qui pensent à réorienter leur carrière, sur une nouvelle route entrepreneuriale qui inclut le web.

Alors, pour les petites entreprises qui ne savent pas par où commencer tant la toile est grande, voici quelques conseils à appliquer dès aujourd'hui, puis à inclure dans une stratégie digitale sur le long terme. Votre entreprise vous dira "merci" !

Les astuces pour se digitaliser :

Développer l'agilité de l'entreprise : dans toute transformation digitale, la rapidité occupe le rôle majeur. Cela signifie, plus de créativité, plus de réactivité, plus d'initiatives, etc. Etre actif sur les réseaux sociaux : pour trouver de nouveaux clients, nul ne peut se passer de la puissance des réseaux sociaux. Facebook, Snapchat, Instagram, TikTok sont à présent ancrés dans les habitudes quotidiennes des prospects. Faire une analyse concurrentielle : effectuer un bon Benchmarking, un diagnostic sérieux, un bon timing et des indicateurs pertinents sont la garantie d'un transformation digitale réussie et forcément convaincante ! Se familiariser avec les nouveaux outils digitaux Faire de la recherche de mots clés (SEO) Programmer des Newsletters (email marketing) Réaliser des visuels et illustrations pour les réseaux sociaux

A découvrir

Hannah Peters

Freelance pendant 6 ans, Hannah Peters a vite compris les attentes et besoins de cette communauté singulière d’indépendant.e.s, qui grandit de jour en jour : Eurostat estime le nombre de freelance en France à 930 000 (en hausse de 33% en 6 ans).      

Cette entrepreneuse lyonnaise a donc fondé Digi Atlas en 2018 pour apporter des solutions concrètes et adaptées aux problèmes soulevés, d’ordre administratif, comptable, commercial, etc. Une école en ligne qui se spécialise dans l'accompagnement des indépendants, entrepreneurs et porteurs de projets avec     pour mission de les former au marketing digital. D’apprendre, chaque mois, à 10 apprenants à bâtir une présence en ligne, pas à pas. Et de les voir évoluer au sein d’une nouvelle promotion aux profils hétéroclites qui partagent des problématiques communes, à savoir : établir son positionnement, activer des leviers digitaux et terrains pour trouver des clients et, in fine, faire grandir son entreprise.