Transition énergétique, l'Allemagne sur le point d'échouer

25 MILLIARDS €
La facture pour la montée en puissance des ENR a été de 25 milliards
d'euros en Allemagne.

Une note de France Stratégie sur la transition énergétique en Allemagne avance que le pays est sur le point d’échouer dans la vaste entreprise de transition énergétique débutée en 2011. Malgré les millions d’euros investis dans le domaine, les objectifs ne vont pas être tenus notamment à cause d’une augmentation exponentielle du prix de l’électricité et des déceptions du secteur industriel dans le domaine.

Le modèle allemand n’en est peut-être pas un finalement. Quand en 2011 le pays annonçait entamer sa transition énergétique pour atteindre 80% de renouvelable d’ici 2050, les observateurs étaient unanimes. Très vite, certains enthousiasmes ont été douchés par l’utilisation d’usines à charbons en même temps que des investissements massifs dans l’éolien. Mais globalement, la trajectoire de l’Allemagne était vue comme au niveau des espérances d’évolution du mix énergétique en Europe.

Dans une notre d’analyse, France Stratégie montre que finalement l’Allemagne pourrait bien revenir sur ses objectifs. « Six ans après le lancement de cette politique, les ENR ont connu un essor spectaculaire et comptent aujourd'hui pour un tiers de la production d'électricité. Malgré cette indéniable prouesse technique, l'Allemagne - doublée par l'Asie - n'a pas réussi à créer une industrie leader mondial du solaire photovoltaïque et fait face à une rude concurrence internationale en matière d'éolien » explique l’organisme lié au Premier ministre.


 

Lire la suite sur RSE Magazine


A découvrir