Trecento AM : « La robotique, un secteur d'investissement en pleine expansion »



Les placements sur le thème de la robotique sont de plus en plus nombreux car porteurs d’avenir. Trecento AM, société spécialisée dans la gestion d’actifs, a anticipé cette révolution en créant Trecento Robotique. Découvrez pourquoi la robotique intéresse tant les investisseurs.

Trecento robotique : un fonds d'investissement dans un secteur d'avenir

Aujourd’hui, la robotique, l’intelligence artificielle mais aussi la blockchain sont en train de bouleverser tous les secteurs de l’économie. Trecento AM, dont la fondatrice est Alice Lhabouz, apporte une expertise sur ces thèmes, notamment à travers son fonds dédié à la robotique.

Trecento AM recommande les placements sur le secteur de la robotique

Les nouvelles technologies et la robotique sont des secteurs en pleine expansion où les investissements fleurissent de par leur rentabilité très attractive.
Après avoir créé avec succès un fonds axé sur le domaine de la santé en 2012, Trecento AM s’est naturellement tourné vers la robotique puisque celle-ci bouleverse depuis quelques années le secteur de la médecine comme celui des services de la santé.

Sous l’impulsion d’Alice Lhabouz, l’idée est donc d’investir dans des domaines qui portent leurs fruits et qui figurent parmi les plus prometteurs à long terme. Trecento AM a mis en exergue le fait que la robotique (et ses domaines annexes) est un univers où il devient fondamental d’investir, notamment grâce aux progrès en matière d’Intelligence Artificielle.

Selon MorningStar, « les flux cumulés dans des fonds ‘robotique’ ont atteint 1,12 milliard de dollars dans le monde » en moins d’un an. L’univers de la robotique répertorie aujourd’hui plus de 400 sociétés cotées à travers le monde et est un marché estimé à $42Mds. L’intérêt pour ce secteur est significatif et de nombreux cabinets de conseil et organismes spécialisés prévoient une croissance annuelle de 5 à 10% de la robotique sur la prochaine décennie. Preuve donc que ce secteur auquel Trecento AM accorde une grande importance est en pleine expansion et qu’il concurrence sérieusement des secteurs plus « traditionnels » où les investisseurs avaient l’habitude de placer leur argent.

Si l’automatisation était le symbole de la 3ème révolution industrielle, la robotisation pourrait être celui de la nouvelle révolution… l’ère de la « robolution » est en marche. Dans un futur proche, des robots feront notre vaisselle et nous conduiront au travail ! Et pour cause : le groupe français Balyo, concepteur de logiciels pour des chariots robotiques, a récemment fait une brillante entrée en bourse. Balyo illustre ce qu’Alice Lhabouz appelle « l’effet domino » : la robotique va non seulement révolutionner certains secteurs comme l’automobile mais aussi d’autres activités qui y sont reliées (assurances, infrastructures routières, etc.).

L’Intelligence Artificielle, nouvelle ère de jeu des multinationales High Tech

Ce nouveau chouchou des sites d’actualité numérique a fait couler beaucoup d’encre ces derniers mois. L’Intelligence Artificielle (ou IA) permet aux machines d’imiter une forme d’intelligence réelle. Apres des années de recherche, l’IA atteint enfin un premier stade d’évolution majeur et présage d’un futur où elle deviendra  un pilier moteur de robots autonomes.

Pour toutes ces raisons, la fondatrice de Trecento AM, Alice Lhabouz, a décidé d’orienter son activité sur des secteurs porteurs, novateurs et prometteurs comme le prouve la création en 2016 du fonds d’investissement : Trecento Robotique. Le fonds investit dans des actions de sociétés présentes à l’échelle internationale exposées au secteur de la robotique : concepteurs/assembleurs de robot et leurs équipementiers fournisseurs de composants, matériel, matière, traitement des données, logiciel ou autre service. La création du fonds Robotique chez Trecento AM constitue un tournant majeur dans la vie de l’entreprise, ainsi que pour ses investisseurs.

L’importance de la blockchain en finance

« Blockchain », un mot que vous avez sans doute déjà entendu au moins une fois depuis un an. Selon Blockchain France, la blockchain est une technologie de stockage et de transmission d’informations, transparente, sécurisée, et fonctionnant sans organe central de contrôle.

Par extension, une blockchain constitue une base de données qui contient l’historique de tous les échanges effectués entre ses utilisateurs depuis sa création. Cette base de données est sécurisée et distribuée : elle est partagée par ses différents utilisateurs, sans intermédiaire, ce qui permet à chacun de vérifier la validité de la chaîne. Une véritable révolution dont s’empare et se soucie Trecento AM pour prévoir les évolutions des marchés financiers.

Par analogie avec le protocole Internet (TCP/IP), la Blockchain, avec son protocole distribué et décentralisé, jette les bases d’une révolution également mondiale qui est sur le point de changer profondément tous les secteurs d’activité de notre société :

- Banque, financement et paiements : un secteur déjà affecté par les cryptomonnaies (encore un autre terme que vous avez certainement entendu). Ces cryptomonnaies, qui sont des déclinaisons (ou applications) de la technologie Blockchain, ont pour la plupart l’objectif de permettre aux utilisateurs de pouvoir transférer des actifs monétaires à plus grande vitesse, relativement aux transferts d’argent classique via une banque, ainsi que de réduire les coûts de ces transactions.

- Dans l’univers des sociétés de gestion d’actifs comme Trecento AM, un des enjeux est d’automatiser, de rendre plus rapide et plus transparent le processus de distribution des véhicules d’investissements auprès des souscripteurs. Plusieurs initiatives dans ce sens ont été lancées, notamment Natixis en juillet 2017 avec la plateforme spécialisée FundsDLT ou encore plus récemment Iznes, une plateforme d’achat et de vente d’OPCVM européens via la blockchain, qui collabore sur le développement d’une telle solution avec plusieurs grandes sociétés de gestion françaises ;

- Gestion énergétique : parce que la Blockchain permet un enregistrement irréversible et une traçabilité des transactions et informations implémentées en elle, celle-ci pourrait adresser un certain nombre de problématiques environnementales. En effet, nous pourrions imaginer un nouveau marché P2P (Peer-to-peer) dans lequel les surplus d’électricité pour un foyer/immeuble sont transférés à un immeuble plutôt déficitaire sur ce point. Vous l’aurez deviné, cela permet une répartition optimale et une gestion énergétique respectueuse de l’environnement. D’où l’importance que Trecento AM accorde à cette technologie et ses effets sur l’économie réelle ;

- Logistique et management de la « Supply chain » : le protocole Blockchain permet de gérer et surveiller les transactions, la production, les stocks et les livraisons de marchandises en temps réel, ce qui a pour avantage une gestion opérationnelle plus efficace pour les industriels. Du point de vue des consommateurs finaux, par exemple dans l’agroalimentaire, la Blockchain permet de retracer la voie d’acheminement du produit, de sa production jusqu’à son placement dans les rayons de supermarché. C’est notamment l’initiative qu’a pris Carrefour en ce début d’année dans le but de donner le maximum d’informations et de transparence aux consommateurs, notamment à propos de données qui ne figurent généralement pas sur les étiquettes des produits ;

- Santé : la digitalisation dans le secteur médical est en train d’exploser, et non pas uniquement à l’initiative des sociétés « pure-player » du secteur mais aussi des géants de la tech comme Apple qui s’est récemment prononcé pour développer leur segment Santé dans leur offre produits/services. Dans ce domaine, les données patients font l’objet d’une certaine opacité et sont peu centralisées, légitimement protégées par les principes de protection des données personnelles et de sécurité. En ce sens, Trecento AM considère que la technologie Blockchain peut être une des solutions à ces problèmes en permettant aux acteurs concernés d’enregistrer et de transférer des données patients « anonymisées » en toute sécurité et rapidement, ce qui pourrait faire grandement avancer la recherche médicale.

Vous l’aurez compris, l’infrastructure Blockchain peut apporter un certain nombre de solutions dans tous les secteurs de notre activité. Certains spécialistes osent même la comparaison entre la révolution Blockchain et celle d’Internet dans les années 2000 …


A découvrir