Trésorerie des TPE : seuls 12% des dirigeants constatent une amélioration

33 %
33% des dirigeants de TPE affirment avoir un niveau de stress élevé.

Seuls 12% des dirigeants de TPE (très petites entreprises) déclarent que leur trésorerie s’est améliorée au cours des douze derniers mois, tandis que près d’un tiers (27%) déclarent qu’elle s’est détériorée, apprend-on de l’Observatoire des TPE réalisé par BVA pour American Express.

3 dirigeants de TPE sur 5 se plaignent du poids des charges

La trésorerie, encore et toujours ! Pour 43% des dirigeants de TPE, son état reste la première des préoccupations. Et pour cause : seuls 12% de ces chefs d’entreprise déclarent que leur trésorerie s’est améliorée au cours des douze derniers mois, tandis que 60% estiment qu’elle est restée stable. Pire, près d’un tiers des dirigeants de TPE (27%) déclarent que leur trésorerie s’est détériorée, notamment les dirigeants de TPE en zone rurale (33%) et ceux du secteur de commerce de gros de produits alimentaires, boissons et tabac (30%).

À cette situation financière tendue s’ajoutent des difficultés importantes au quotidien : pour 58% des dirigeants de TPE, le coût du travail est la principale difficulté qu’ils rencontrent dans leurs tâches quotidiennes. Viennent ensuite la fiscalité (pour 30% d’entre eux) et la complexité des démarches juridiques et administratives (29%).

Le développement commercial en tête des priorités des dirigeants de TPE

Outre la trésorerie, les dirigeants de TPE sont préoccupés par les exigences des clients (47%) et le manque de temps pour prendre du recul sur la situation de leur entreprise (49%). Quant à leurs priorités, la réponse qui revient le plus souvent est de « trouver de nouveaux clients » (44%). Cette réponse est la plus fréquemment citée par les dirigeants de TPE du secteur des technologies de l’information (54%) et les professions libérales hors santé (51%).

S’agissant des projets de recrutement, seuls 9% des dirigeants de TPE ont déclaré en avoir pour les douze mois à venir. Parmi eux, 65% envisagent de recruter une seule personne.


A découvrir