Trottinettes éclectriques : les nouvelles règles

35 EUROS
L'absence d'éclairage ou d'avertisseur entraîne une amende de 35
euros.

Avec la hausse du nombre de morts sur les routes suite aux accidents de trottinettes électriques, de nouvelles réglementations sont entrées en vigueur le 1er juillet 2020, voici la liste. 

Éclairage, freinage et avertisseur sonore sont désormais obligatoires

Selon les dernières statistiques de la sécurité routière publiées en février 2020, la trottinette électrique a causé la mort de 11 personnes en 2019. Le gouvernement souhaite renforcer la sécurité sur les routes en rendant les freins, l’avertisseur sonore et les éclairages obligatoires.

Depuis le 1er juillet 2020, les trottinettes électriques doivent disposer d’un système d’éclairage suffisant comprenant le port d’un vêtement réfléchissant la nuit, de catadioptres (dispositifs rétro-réfléchissants) arrières et latéraux ainsi que des feux de position avant et arrière. Autre accessoire désormais obligatoire : l’avertisseur sonore. Il doit être accessible sur le guidon ou bien porté, afin d'alerter les passants en cas de déconvenue. Enfin, la trottinette doit être équipée d’un système de freinage dit « efficace ». En revanche, le port du casque ne sera pas obligatoire mais fortement recommandé. 

Des amendes en cas de manquement

Un manquement à l’une de ces obligations pourra entraîner une amende. L’oubli de "freinage efficace" sera sanctionné d’une petite amende de 11 €, l'absence d'éclairage ou d'avertisseur sonore donnera quant à eux lieu à une amende de deuxième classe (35 €). Pour rappel, rouler sur un trottoir peut coûter 135 € (amende de quatrième classe). Les sanctions sont similaires à celles appliquées pour les vélos puisque les trottinettes éclectiques sont inscrites depuis octobre 2019 au code de la route. À noter également que ces nouvelles réglementations s’appliquent pour les utilisateurs de trottinette en libre-service et personnelle tout comme aux mono-roues, gyropodes et hoverboards. 

On estime que près de 1,861 million engins de déplacement personnel ont été vendus en France en 2019 avec 478.000 trottinettes électriques, soit une hausse de 105 % sur un an, selon le baromètre annuel de la FP2M. Le marché des engins de déplacement personnel (EDP) a même atteint 286,80 millions d'euros en 2019, accessoires compris.


A découvrir