Trump menace de taxer les produits européens

2,86 MILLIARDS $
La fortune de Donald Trump est estimée à 2,86 milliards de dollars.

Le protectionnisme de Donald Trump qui, dans sa campagne, veut rendre l’Amérique « Great Again », semble désormais s’intéresser à l’Union Européenne et notamment aux échanges entre l’UE et les USA. Dans un entretien télévisé avec la chaîne britannique ITV, le président des Etats-Unis a tout simplement estimé qu’il avait « beaucoup de problèmes avec l’Union Européenne ».

Une relation commerciale « injuste » selon Trump

Donald Trump n’y est pas allé de main morte pour qualifier les relations commerciales entre les Etats-Unis et l’Union Européenne : il estime qu’elles sont injustes et qu’elles sont surtout favorables aux pays européens.

Ces derniers ne paieraient quasiment pas de taxes pour faire entrer leurs produits aux Etats-Unis selon le Président Trump mais les entreprises américaines ont de grosses difficultés à faire de même. « Nous ne pouvons faire entrer nos produits. C'est très, très dur. » a-t-il déclaré à la télévision britannique.

Résultat : il estime possible de prendre des mesures à l’instar de celles adoptées récemment par son administration sur les produits en provenance d’Asie et notamment de Chine. De nouvelles taxes sur les panneaux solaires produits en Chine et sur les machines à laver fabriquées en Asie ont été adoptées aux Etats-Unis ce qui n’a pas manqué de faire réagir les pays concernés qui ont vivement critiqué cette décision.

Une menace de la part de Trump ?

S’il n’a pas réellement menacé l’Union Européenne les sous-entendus sont clairs : « J'ai beaucoup de problèmes avec l'Union européenne et cela pourrait se transformer en quelque chose de très gros de ce point de vue, du point de vue du commerce » a déclaré le Président des Etats-Unis.

De quoi faire craindre des mesures protectionnistes contre les produits européens ce qui minerait en partie la reprise économique de l’UE. De nouvelles taxes ou des réglementations plus strictes pourraient réduire les exportations européennes vers les Etats-Unis ce qui poserait notamment problème à l’Allemagne, pays clairement visé pour son excédent commercial avec les USA.


A découvrir