Une application évalue et rachète votre smartphone

1,3
La France produit chaque année 1,3 million de tonnes de déchets
d'équipements électriques et électroniques.

Evalué, payé et racheté immédiatement ! Tel est le slogan d’une nouvelle application, qui vous propose de racheter votre smartphone usagé.


Un prix fixé au vu de l'état

Les smartphones aussi peuvent avoir une deuxième vie. C’est même souhaitable car cela permettrait de réduire considérablement la quantité de déchets électroniques produits chaque année !

Une start-up lancée par trois jeunes Corses a imaginé une application, baptisée Volpy. Elle permet de réaliser un diagnostic de votre smartphone en l’espace de quelques minutes seulement. Elle opère à distance une série de tests afin de déterminer l’état technique de votre appareil, et en fonction de sa valeur de rachat présumée, Volpy vous propose une offre de reprise.

Si vous trouvez l’offre acceptable, alors Volpy vous donne alors la somme convenue, et vous déposez votre smartphone usagé dans un des différents Relais Colis partenaires dans la région parisienne ou bien vous le glissez dans une enveloppe prépayée aux frais de la start-up. Elle peut même vous envoyer un coursier à domicile ou au bureau, pour récupérer votre appareil en mains propres.

"Une seconde vie"

« En rachetant votre smartphone, nous lui offrons une seconde vie. Il pourra faire le bonheur d’un nouvel utilisateur tout en économisant les ressources de la planète, explique Volpy sur son site. S’il n’est pas réutilisable en l’état, il sera recyclé par nos prestataires agréés qui effectueront un traitement respectueux des règlementations et surtout responsable pour l’environnement ».

Et visiblement, les consommateurs jouent le jeu ! Alors que l’appli a été lancée en octobre seulement, déjà 30 000 personnes l’ont téléchargée, et plusieurs centaines de téléphones ont été rachetés.


A découvrir

Laure De Charette

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique.

Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.