Plusieurs sites d'information indisponibles après une attaque par déni de service

4
4 grands sites d'information étaient hors service : L'Equipe, Le
Parisien, L'Obs et Le Figaro

Plusieurs grands sites d’information étaient inaccessibles ce mardi après-midi : Le Figaro, Le Parisien, L'Obs et L'Equipe. En cause : une attaque par déni de service ayant visé Cedexis, une société d’optimisation du temps de chargement des pages web.

Le Figaro et Le Parisien hors service

Ce mardi 10 mai 2017, dans l’après-midi, une attaque par déni de service (DDoS) a visé Cedexis, une start-up française spécialisée dans l’optimisation du temps de chargement des pages webs, ce qui a perturbé le fonctionnement de plusieurs sites d’information français. Pendant plusieurs heures, il était notamment impossible d’avoir accès aux sites web du Parisien, du Figaro, de L’Équipe et de L’Obs.

A l’heure où nous écrivons ces lignes, les sites du Parisien et de L’Obs sont toujours hors service, celui du Figaro continue de connaître des perturbations majeures avec notamment la disparition de la feuille de style. En revanche, tout est revenu à la normale du côté de l’équipe.

De plus en plus de sociétés visées par des attaques DDoS

Les attaques par déni de service consistent à surcharger les serveurs de requêtes afin de les rendre indisponibles. Plusieurs grandes sociétés en ont fait les frais : récemment, l’hébergeur français OVH et le prestataire de service Dyn ont été victimes d’attaques par déni de service.

Si les attaques par déni de service ne sont pas nouvelles, elles se se sont démultipliées ces dernières années, notamment en raison de l’explosion des objets connectés, qui affichent bien souvent un niveau de sécurité insuffisant. Et puis ces attaques présentent un avantage de taille pour leurs auteurs : leur faible coût. Une étude de Kaspersky Lab, spécialiste de la sécurité informatique, estimait ainsi qu’une attaque DDoS ne coûtait que 7 dollars de l’heure pour les pirates.


A découvrir