Stress au travail : le coût annuel est estimé à 617 milliards d'euros dans le monde

2,3
2,3 millions de personnes décèdent à cause de leur travail par an.

Plus de 40 millions de personnes sont concernées par le stress au travail dans l'Union européenne, selon les chiffres publiés par l’Organisation internationale du travail (OIT).

Tous les pays, riches ou pauvres, sont concernés

Cette année, la Journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail met en lumière le stress au travail et ses effets néfastes sur la santé et le bien-être des travailleurs dans le monde entier.

Car garantir l'existence de lieux de travail sans danger signifie assurer non seulement la sécurité physique des travailleurs, mais aussi leur bien-être mental et psychologique.

"Le stress lié au travail est un problème qui concerne les travailleurs de toute profession dans les pays développés comme dans les pays en développement. Il peut gravement compromettre leur santé ainsi que, trop souvent, le bien-être des membres de leur famille", déclare Guy Ryder, Directeur général de l'OIT.

La mondialisation et le progrès technologique entraînent des transformations du travail et des modalités d'emploi, qui alimentent parfois ce stress. De forts taux de chômage, notamment en l'absence de mesures de protection sociale adéquates, peuvent également avoir des répercussions sur la santé mentale des travailleurs.

Les entreprises en pâtissent

Les entreprises ne sont pas épargnées: l'ensemble de leurs activités pâtissent des conséquences de ce phénomène, qui se manifeste par une augmentation de l'absentéisme, du présentéisme et de la rotation de personnel ainsi que par des relations professionnelles difficiles.

Davantage de données et de travaux d'analyse sont nécessaires pour pouvoir quantifier avec précision le coût financier du stress au travail, mais il apparaît évident d'ores et déjà que son incidence est considérable. D'après une étude récente citée dans le rapport Le stress au travail: un défi collectif , que le BIT publie à l'occasion de cette journée, plus de 40 millions de personnes sont concernées dans l'Union européenne et le coût annuel de la dépression professionnelle est estimé à 617 milliards d'euros.

317 millions d’accidents du travail se produisent chaque année

L’organisation affirme aussi que toutes les quinze secondes, 153 personnes dans le monde auront été victimes d’un accident lié à leur activité. Au total, ce sont donc 6 300 personnes par jour, soit 2,3 millions par an, qui décèdent à cause de leur travail.

La plupart des 317 millions d’accidents qui se produisent chaque année résultent en des absences prolongées du travail. Le coût humain de cette menace quotidienne est considérable et on estime que le fardeau économique des mauvaises pratiques de sécurité et santé au travail représente, tous les ans, 4 % du PIB mondial.


A découvrir

Laure De Charette

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique.

Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.