Covid-19 : le PIB américain s'écroule d'un tiers au T2 2020

2,2 %
La croissance 2019 des États-Unis a été révisée à la baisse à 2,2%.

Devenus, depuis plusieurs semaines, le pays le plus touché par le coronavirus Sars-CoV-2, les États-Unis ont enregistré une chute record de leur PIB au deuxième trimestre 2020. L’Oncle Sam est désormais définitivement en récession, mais finalement un peu moins que ce qu’attendaient les analystes et le FMI.

Une chute historique du PIB américain

Alors que depuis fin juin 2020 les États-Unis enregistrent plus de 50.000 nouveaux cas de Covid-19 par jour, avec des pics au-dessus de 70.000 cas quotidiens, et qu’ils comptent près de 4,5 millions de cas confirmés pour 152.040 décès, le pays de l’Oncle Sam est entré en récession. Les données préliminaires du département du commerce, publiées le 30 juillet 2020, présagent le pire recul de PIB de l’histoire moderne.

Selon les données, qui restent à confirmer mais qui donnent une tendance, le PIB américain s’est contracté de 32,9% au deuxième trimestre sur un an. Une chute d’un tiers, donc, qui confirme que la récession frappe bien le pays.

Petite bonne nouvelle, malgré tout : les analystes prévoyaient une récession à 35% tandis que le FMI, plus pessimiste, tablait sur 37%. C’est un peu mieux, mais ça reste historique, preuve de l’impact majeur de la pandémie de Covid-19 sur l’économie mondiale.

Plus de dépenses fédérales, moins de dépenses de ménages et déflation

La chute du PIB au T2 2020 est largement pire que celle déjà enregistrée au T1 et qui n’était que de 5% sur un an. D’un trimestre à l’autre, la chute est de 9,5%. La récession se confirme.

La dette américaine devrait exploser : les dépenses fédérales ont augmenté de 17,4% à cause des aides pour lutter contre le chômage, qui a lui aussi atteint un niveau record. Les ménages, eux, ont réduit drastiquement leurs dépenses : -34,6% sur un an. Comme en France, la composante « consommation » est fondamentale pour le PIB américain, une baisse de la consommation pesant fortement sur la croissance. Résultat de cette chute de la consommation, les prix reculent : -1,9% sur trois mois.

Quelle sera la chute du PIB américain en 2020 ?

La question qui se pose, alors que la pandémie de Covid-19 continue de progresser aux États-Unis, est celle de l’impact final de la crise sanitaire sur l’économie américaine. Les troisième et quatrième trimestres 2020 vont-ils connaître une tendance similaire aux deux premiers ou l’économie réussira-t-elle à repartir ?

Comme pour la France et la majorité des pays industrialisés, le PIB est attendu en baisse aux États-Unis en 2020 : la FED, la banque centrale américaine, tablait sur -6,5% sur un an début juin 2020, à comparer avec la croissance, revue à la baisse le 30 juillet 2020, de +2,2% en 2019.


A découvrir