Vacances d'été : la SNCF propose des billets à prix cassés

29 euros
La SNCF vient de lancer un « Pass jeune TER de France » permettant aux
12-25 ans de voyager pour 29 euros cet été.

Il devient de plus en plus évident que les vacances d’été 2020 vont être à 100% ou presque françaises, pour nous tous. Voyons le bon côté des choses : tous les sites traditionnellement saturés de touristes étrangers vont être beaucoup beaucoup plus accessibles aux Français.

Des billets à prix réduits

Pour prendre deux exemples de monuments connus, on peut se promener facilement au Mont-Saint-Michel en ce moment, sans se faire écraser les pieds. Et pour la Tour Eiffel, qui rouvrira demain, il y a des places disponibles sur son site Internet pour les prochains jours.

Maintenant, pour y aller, il faut se déplacer. Je vous l’ai déjà dit il y a quelques jours, la SNCF chouchoute ses clients, en proposant des millions de billets TGV et transiliens à prix cassés pour cet été. Même sur les lignes les plus courues, il y a de la place, et des billets pas chers.

Un pass Jeune TER

Mais il y a mieux encore : la SNCF propose pour cet été un pass Jeune TER, permettant de voyager de manière illimité, sur tout le réseau français. Bien sûr, au rythme du TER, mais on peut aller partout en TER, en prenant son temps, et en étudiant bien les correspondances. À 29 euros par mois, c’est le moment d’imaginer un périple à travers le pays, et de faire ainsi la tournée de la famille et des copains, quasiment gratuitement, il faut bien le dire.

À cela s’ajoutent également 2 millions de billets TER vendus entre 1 et 10 euros, en vente dès aujourd’hui.  Enfin, si vous possédez un abonnement annuel TER, sachez que vous pourrez voyager gratuitement, sur tout le réseau, pendant tout l’été.


A découvrir

Jean-Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.

Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. 

En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.

Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.

En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. 

Il a également été éditorialiste économique sur SUD RADIO de 2016 à 2018.

 

Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).