Vaccins Covid-19 : des données encourageantes sur l'efficacité chez les 5-11 ans

3
Dans le cadre de l'étude clinique, le vaccin Pfizer était administré
aux 5-11 ans en deux doses à 3 semaines d'intervalle.

Pfizer et BioNTech viennent d’annoncer que leur vaccin contre le Covid-19 a montré son efficacité chez les enfants de 5 à 11 ans. Le dossier est maintenant entre les mains de la FDA (l’équivalent américain de l’Agence de sécurité du médicament), qui pourrait l’autoriser avant fin octobre 2021.

Vaccin Pfizer chez les 5-11 ans : l’effet sur la réduction du risque d’hospitalisation reste inconnu

Après les 12-17 ans, les 5-11 ans ? Les enfants de cette dernière tranche d’âge pourraient bientôt eux aussi être éligibles à la vaccination contre le Covid-19. En tout cas, sur le plan médical. À l’issue d’une étude clinique menée sur 2.268 enfants américains âgés de 5-11 ans, Pfizer et BioNTech annoncent que ces enfants ont développé une réponse immunitaire satisfaisante, leur titre d’anticorps contre le Covid-19 étant équivalent à celui des 16-25 ans. Fait intéressant, chez les 5-11 ans, cette réponse immunitaire a pu être obtenue avec seulement 10 microgrammes du vaccin, soit le tiers de la quantité injectée aux 12-17 ans et aux adultes.

Étant donné la faible incidence de maladie sévère chez les enfants, cette étude clinique avait pour objet de mesurer le titre d’anticorps produits uniquement, l’hypothèse étant que les enfants ont besoin d’un titre d’anticorps équivalent à celui des adultes pour être protégés. Cette étude ne nous renseigne pas sur la réduction du taux d’hospitalisation.

Le Covid-19 flambe chez les enfants américains

Il n’empêche que les hospitalisations d’enfants pour cause de Covid-19 sont en hausse aux États-Unis. Les enfants y représentent 20% des nouveaux cas de Covid-19 identifiés ces dernières semaines, et près de 30.000 enfants âgés de 5 à 11 ans ont été hospitalisés pour cause de Covid-19 en août 2021, du jamais vu depuis le début de l’épidémie.

La vaccination des enfants a aussi un intérêt dans la mesure où, selon une récente étude du CDC (Centers for Disease Control and Prevention), les enfants transmettent le Covid-19 tout aussi facilement que les adultes, et même davantage que les 60 ans et plus. Étant donné toutes ces raisons, au premier chef la rapide propagation du virus chez les enfants aux États-Unis, la FDA devrait donner son feu vert à la vaccination des 5-11 ans dans un délai équivalent à celui qu’elle avait observé lorsqu’elle devait se prononcer sur la vaccination des adultes. L’autorisation du vaccin par la FDA ouvrirait la voie à son autorisation dans d’autres pays, y compris en France.


A découvrir