La 3ème dose c'est carrément de la magie !

4,5 %
Le taux de positivité des tests de dépistage de la Covid-19 a dépassé
4,5% le 21 novembre 2021.

OPINION

William Dab n’est pas n’importe qui, c’est l’ancien DGS de notre pays, l’ancien directeur général de la santé.

Un grand mamamouchi avec plein de galons donc.

C’est en plus un type qui, je pense, est intelligent.

D’ailleurs, il semble un peu hésiter et les professionnels de la communication verbale et non verbale pourraient étudier cette séquence qui sera sans doute un jour dans les manuels.

Que nous dit-il ?

Que la troisième dose c’est de la magie. Pourquoi ? Hésitation, parce que, parce que et je réponds à côté parce qu’en fait il n’en sait strictement rien, et personne ne sait rien à part que Pfizer nous explique que son sérum est efficace à 98%, mais que plus il est efficace, plus le nombre de cas augmente. Ce n’est pas moi qui dit que les cas augmentent. Ce sont les autorités.

Plus on pique, plus nous avons de cas.

C’est vrai que cela relève de la magie !

? Sur la 5e vague : sur la 3e dose

??Le Pr @DabWilliam : "L'efficacité de la dose de rappel est magique, absolument spectaculaire"

? Explications dans #Le20hdeDariusRochebin @DariusRochebin pic.twitter.com/GWkD5ghhcH

— LCI (@LCI) November 19, 2021

Nous avons quitté la science pour la magie… parce qu’en Macronie, c’est de la magie !

Vous vous souvenez de la ministre Pannier Runacher avec sa magie des lignes de production et de l’industrie le tout sur une musique entraînante dans une convention de start-up nation ?

"La magie" du travail à l'usine, c'est ce qu'a vanté la ministre de l'Industrie Agnès Pannier-Runacher. La réalité du travail dans les usines, c'est ça. pic.twitter.com/MRf6HB4LAW

— Brut FR (@brutofficiel) October 12, 2021

Nous avons donc quitté le monde rationnel, celui de Descartes et de la raison, celui de la science, de l’analyse, de l’observation, celui où l’on quantifie, où l’on compte, où l’on compare, où l’on jauge, celui où l’on nuance les jugements, celui où on calcule des ratios et des bénéfices/risques, parce que dans tout processus de décision il y a des avantages et des inconvénients. Dans un monde normal on pèse, on soupèse avant de prendre des décisions.

Dans notre pays il n’y a plus rien de tel.

Nous avons une 3ème dose magique.

Les bonnes fées se sont penchées sur la formule magique.

Et quand vous vous faîtes piquer, si en plus vous faîtes une incantation au soleil un soir de pleine lune, cela devrait renforcer votre immunité. Vous pouvez aussi plonger votre arrière train dans une bassine d’eau froide comme le préconisait une grande magicienne Rika Zaraï en des temps plus reculés que les moins de 20 ans n’ont pas connus.

Je refuse ce monde où l’on ne veut plus penser.

Penser.

Pensez mes amis.

Défendez le fait de penser dans chaque conversation. Dans chaque dîner en ville, à chaque rencontre. Vous ne vous ferez pas que des amis, mais si nous laissons la pensée disparaître, alors ce pays implosera et nous sommes très proches de ce point de bascule et de non retour.

Je vous en parlerai demain.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous !

Charles SANNAT


A découvrir

Charles Sannat

Charles SANNAT est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l'Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Economique d'AuCoffre.com en 2011.

Il rédige quotidiennement Insolentiae, son nouveau blog disponible à l'adresse http://insolentiae.com

Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.