Vaccin Covid : la troisième dose pour tous ? La FDA prête à dire « niet »

12 EUROS
Le vaccin Pfizer coûte 12 euros la dose.

C’est un coup dur pour Pfizer mais aussi pour Joe Biden, président des États-Unis, et ça pourrait changer la donne au niveau des politiques vaccinales du monde entier : les experts de la Food and Drugs Administration (FDA) a refusé l’idée d’une troisième dose de vaccin pour tous à ce stade…

Une troisième dose de vaccin pour tous ?

Alors que les doses de vaccin contre la Covid-19 sont très inégalement réparties dans le monde, les pays riches occidentaux ayant massivement acheté des doses aux dépens des pays pauvres où la vaccination avance très lentement, la question de la troisième dose de rappel commence à se poser. En France, une campagne de rappel vaccinal a été lancée pour les personnes âgées et les personnes les plus fragiles.

Mais d’autres pays, notamment Israël, ont annoncé leur volonté de vacciner une troisième fois toute leur population, y compris les jeunes. Les États-Unis voulaient faire de même, Joe Biden s’y étant montré largement favorable. Mais pour ce faire, les laboratoires pharmaceutiques ayant développé le vaccin devaient obtenir une autorisation de la FDA. Le comité d’experts de cette dernière s’est prononcée le 17 septembre 2021… et n’est pas allée dans le sens de Joe Biden.

Pas de troisième dose pour tous, mais peut-être pour certains

Lors des débats concernant l’autorisation d’administrer une troisième dose du vaccin Pfizer/BioNTech à l’ensemble de la population des États-Unis, les experts de la FDA ont tout simplement dit non : la troisième dose pour tous n’est pas utile. Par contre, ils ont été unanimes sur l’intérêt d’une troisième dose pour les plus âgés (+65 ans) et les personnes les plus fragiles.

Les experts ont également souligné l’intérêt d’une troisième dose de rappel pour le personnel soignant ou encore les enseignants et d’autres catégories de personnes en lien direct avec la population.

La FDA devra donner, son avis définitif, le comité d’experts n’ayant qu’un rôle consultatif. Néanmoins, les décisions de la FDA contraires aux recommandations de son comité d’experts restent rares.


A découvrir