Remaniement : Manuel Valls et la gestion du budget ne font pas bon ménage

La dette de la mairie d'Evry a augmenté de 40% depuis 2007 alors que
le maire de la ville est Manuel Valls, nouveau Premier ministre.

Rue89 a fort opportunément ressorti un article récent de Capital sur la gestion de Valls à Evry. On espère que, comme disent les financiers, "les performances passées ne préjugent pas des résultats futurs".



Valls, 1er Ministre de la "pause fiscale" ? Nous, on veut bien, mais à Evry (la commune/laboratoire de Valls, dans laquelle il a été maire de 2001 à 2012), c'est pas exactement ce qui s'est passé. Sous le règne Valls, "la pression fiscale sur les ménages de la commune a explosé de 45,7%" (Capital).

Valls, 1er Ministre de la réduction de la dépense publique ? Euh, comment dire... Malgré l'alourdissement des impôts, Evry, sous Valls, a vu sa dette s'envoler de 40% depuis 2007. Cela dit, ça se comprend : Capital pointe qu'entre 2001 (date de l'élection de Valls) et 2003, les frais de communication de la commune avaient augmenté de... 852,6% et ne semblaient pas avoir diminué depuis.

Valls, 1er Ministre d'un gouvernement resserré ? Pour le gouvernement, on verra la composition (demain), mais pour ce qui est du cabinet du 1er Ministre, on ne s'attend pas à trop de sobriété : Capital a compté 49 chargés de mission recrutés au profit du cabinet du maire d'Evry. Nous voilà prévenus.

Pour lire plus d'articles inratables de l'actualité qui buzz,

rendez-vous sur le site de notre partenaire Time To Sign Off


A découvrir