Covid-19 : le variant Omicron en France ? Le Japon ferme ses frontières

61 %
La moyenne des cas hebdomadaires de Covid-19 en France a augmenté de
61% en une semaine au 28 novembre 2021.

C’est la nouvelle inquiétude mondiale : le nouveau variant du virus Sars-CoV-2, responsable de la Covid-19. Appelé Omicron, il se répand rapidement dans le monde, de plus en plus de pays l’identifiant sur leur territoire. Et déjà les frontières recommencent à se fermer…

Des cas de variant Omicron en France ?

Après avoir été identifié en Belgique et en Italie, ce qui confirmait les soupçons que le variant Omicron, séquencé pour la première fois en Afrique du Sud, avait déjà franchi les frontières européennes, la France pourrait être touchée. Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, a déclaré dès dimanche 28 novembre 2021 que la détection de ce variant dans l’Hexagone n’était que « question d’heures ».

Une information qu’a confirmée le ministre de la Santé, Olivier Véran, le jour même. Huit cas « possibles » de Covid-19 avec ce variant Omicron (ou B.1.1.529) auraient été identifiés en France. Le séquençage du virus retrouvé dans leur organisme est en cours pour confirmer la thèse qui ne semble faire quasiment aucun doute. Une mauvaise nouvelle pour le gouvernement.

Car si le variant Omicron inquiète, c’est à cause du nombre de mutations qu’il porte, bien supérieur au nombre du variant Delta (le variant majoritaire en France en novembre 2021), par rapport à la première souche du virus Sars-CoV-2. Toutefois, les chercheurs ne sont pas encore en mesure de dire s’il est plus contagieux ou plus dangereux, et l’efficacité du vaccin est en cours d’étude de la part des laboratoires.

Le Japon ferme ses frontières aux étrangers

Jugé « préoccupant » par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le variant Omicron commence déjà à contraindre les gouvernements de prendre des mesures fortes. C’est le cas du Japon : le Premier ministre Fumio Kishida a annoncé le 29 novembre 2021 que le pays allait fermer ses frontières aux étrangers dès mardi 30 novembre 2021. Tous les pays du monde sont concernés. Les Japonais rentrant de pays à risque, notamment d’Afrique, devront respecter une quarantaine.

Une décision à contre-pied de ce que demandait la veille l’OMS : le 28 novembre 2021, alors que l’inquiétude sur le variant Omicron grandissait, elle appelait les pays à « laisser les frontières ouvertes ». « Maintenant que le variant Omicron est présent dans plusieurs régions du monde, la mise en place d’interdictions de voyage visant l’Afrique constitue une attaque de la solidarité mondiale », a déclaré Dre Matshidiso, directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique.


A découvrir