Variation Humainement Responsable (VHR) : le « vrai » indice boursier

0,0006 %
À l'issue d'un même jour de cotation, la variation du CAC 40 en valeur
humainement responsable était de 0,0006 %, alors qu'elle était de 0,14
% en valeur spéculative.

Si tout le monde connaît ou à déjà entendu parler de l’indice CAC 40, peu savent que cet indice n’a aucune crédibilité ni réalité financière de marché.

Les variations du Cac 40 n’ont aucune pertinence financière car elles n’ont pas à en avoir.

Les Cac 40 est un indice PROFESSIONNEL calculé en fonction de la règle comptable mark-to-market.

L’indice CAC 40 est un pur montage comptable dont la seule crédibilité financière est de servir de support à des opérations spéculatives ou à des produits dérivés professionnels.

Pour les non professionnels et les épargnants, le cours de protection juridique du Cac 40 est le cours de la Variation Humainement Responsable (VHR).

La variation VHR est la seule qui respecte le principe juridique d’égalité des porteurs de parts.

« Toute vérité passe par trois phases : d’abord elle est ridiculisée, puis elle est combattue, et enfin elle est considérée comme évidente » Arthur Schopenhauer.

Cette Variation Humainement Responsable (VHR) mentionnée en complément informationnel à l’indice officiel n’extrapole pas la hausse ou la baisse boursière réalisée par un petit nombre de porteurs à tous les porteurs de titres, mais divise, en parfait respect du principe juridique d'égalité des porteurs de parts, le gain ou la perte du jour sur l’ensemble des porteurs de parts. Trouvez-vous normal que la valorisation quotidienne de votre patrimoine dépend du chiffre qu’ont gagné ou perdu les spéculateurs boursiers à 17h30 ? Trouvez-vous normal de subir des frais et impôts calculés sur cette aberration ?

Variation du CAC 40 du 29 novembre 2017 en valeur spéculative du jour ou CAC 40 VSJ© : 0.14 % 

Variation du CAC 40 du 29 novembre 2017 en valeur humainement responsable CAC 40 VHR© :0.0006%

L'indice de création comptable de valeur ©*, différence entre la variation officielle et la variation humainement responsable, est de 99.57. 

* L’indice de création comptable de valeur © calcule le pourcentage de la hausse du cours due uniquement à la méthode de valorisation comptable. Cette dernière en ne prenant pas en compte la faiblesse des volumes échangés a généré une inflation à la hausse de 99.57% ! Hausse boursière ou hausse comptable ? Volatilité boursière ou volatilité comptable ?

A contrario, l'effet de levier entre la Variation Humainement Responsable et la Variation Spéculative du Jour (Cac 40) a été de 232.33. Qui dit mieux !

CARREFOUR est annoncé en hausse de 3.31 % en Variation Spéculative du Jour (CAC 40 actuel), hausse qui devient en Variation Humainement Responsable, avec la prise en compte de la faiblesse des volumes échangés en parfait respect du principe juridique d’égalité des porteurs de parts, une hausse de 0.0473 %. De 0.0473 % à 3.31 % = 69 en effet de levier comptable de création. Cherchez l'erreur ! Et pour le fun, seuls 7 241 162 titres ont été échangés (à différents cours) sur un flottant de 507 259 030 titres soit un volume de 1.43 % du flottant.

PEUGEOT est annoncé en baisse de -3.94 % en Variation Spéculative du Jour (CAC 40 actuel), baisse qui devient en Variation Humainement Responsable, avec la prise en compte de la faiblesse des volumes échangés en parfait respect du principe juridique d’égalité des porteurs de parts, une baisse de -1.0817 %. De -1.0817 % à -3.94 % = 3 en effet de levier comptable de destruction. Cherchez l'erreur ! Et pour le fun, seuls 8 446 144 titres ont été échangés (à différents cours) sur un flottant de 30 764 159 titres soit un volume de 27.45 % du flottant.

Le tableau ci-dessous a été réalisé à partir des cours de clôture du 29 novembre 2017 05:45 PM issus de la plateforme de négociation de NYSE Euronext. Afin de vous donner une base de référence informative en cas de crise boursière, nous avons choisi, pour information, d’inclure le cours du 9 mars 2009.

 

 

Avertissement : "Les données présentes dans le tableau ci-dessus proviennent du site internet boursorama.com . L'import de ces données s'effectue via un langage encodé chez notre hébergeur 1&1. Le calcul de la variation non officielle IHR (en%) ne fait que retraiter ces données officielles via une simple formule de calcul, elle-même intégrée chez notre hébergeur 1&1. En conséquence, nous ne serions être tenus pour responsables de toute erreur, tout manquement de données ou de toute valeur égale à zéro dans le dit tableau."

Avertissement :  Dans le tableau ci dessus les noms avec une * signifie que la valeur est entrée au CAC40 ultérieurement au 09/03/09. La valeur +Bas
(09/03/09) est donc à zéro.

Il est vrai que les dérives des marchés dérivés n'existent que par cette volatilité purement comptable qui, dans les faits, n'a aucun fondement juridique.

Et si le calcul de l'ISF était faux ?

Cette question mérite d'être posée et approfondie par les juristes et les professionnels car comment taxer un patrimoine qui n'existe pas et qui ne peut exister dans sa valorisation financière et fiscale actuelle ? Comment prendre comme référence patrimoniale des cours de bourse alors que ces derniers ne sont pas réalisables par l'ensemble des personnes taxées .

Mieux, si l'ensemble (ou même une minorité) des personnes taxées voulait vendre les titres, cela se traduirait mécaniquement par une baisse plus que significative (krach) de la valeur des titres boursiers. La seule base correcte pour une estimation ne serait-elle pas dans l'utilisation du cours VHR ?

Pour rappel

L'extrapolation actuelle d'un cours réalisé lors d’un échange de peu de titres à une heure précise à tous les titres est, indépendamment de relever de l’abus de confiance et de l’escroquerie dans certains cas (la majorité), à la base de la volatilité (fortes hausses et fortes baisses) des marchés. C'est sur cette volatilité fabriquée par le choix inapproprié d'une seule norme comptable (mark to market) que les marchés dérivés spéculatifs trouvent leur terrain de jeux et de destruction SOCIOECOPOFI (SOCIOlogique, ECOnomique, POlitique et FInancière).

En Bourse, les normes IAS 39 offrent trois possibilités (options) comptables :

1) Première option : Le Mark-to-Market lorsqu’il existe un marché actif. Vu la faiblesse des volumes échangés en Bourse, il est plus que permis de remettre en cause cette option dans le domaine Boursier. Et pourtant, c’est bien cette option, en violation totale du principe d’égalité des porteurs de parts, qui est choisie et certifiée par les Commissaires aux comptes. En synthèse les Commissaires aux comptes certifient que les performances réalisées par une très faible minorité de porteurs de parts peuvent être extrapolées à tous les porteurs de parts. Ce faisant, ces performances fictives pour tous les porteurs de parts sont à la base de la création de la volatilité des marchés financiers, des marchés dérivés et des dérives des marchés dérivés. Eh oui ! Imaginez vous que la valorisation quotidienne de votre patrimoine dépend du chiffre qu’ont gagné ou perdu les spéculateurs boursiers à 17h30. Quelle variation de valorisation quotidienne ! Quelle volatilité ! 

2) Deuxième option : le Mark-to-Comparison. En l’absence de marché actif, on peut valoriser en observant la valeur des actifs similaires. Pensez-vous qu’une valeur issue d’un échange de faible volume, soit une valeur d’un actif similaire ? Pensez-vous que l’on puisse considérer que vous avez gagné (ou perdu) le même montant que les joueurs qui ont gagné au casino à 17h30 ?

3) Troisième option : Le Mark-to-Model. Dans cette option, le prix peut être obtenu par des techniques de valorisation interne. A la place d’extrapoler à tous les porteurs de parts les gains ou les pertes réalisés par une très faible minorité, pourquoi ne pas prendre comme base de valorisation comptable la répartition de la valeur des gains ou pertes des spéculateurs à tous les porteurs de parts ? Ne serait-ce pas moins déstabilisateur que le système actuel ? Ne serait-ce pas plus logique en terme juridique ? Ne serait-ce pas plus honnête ?

Pour l'indice CAC 40, la variation humainement responsable est la variation officielle pondérée par les volumes échangés de tous les constituants de l'indice. Le flottant de l'indice CAC 40 est la somme des flottants de ses constituants. La formule est :

La variation humainement responsable est la variation officielle pondérée par les volumes selon la formule :


A découvrir


Christian Pire

Universitaire. CEDS. Ancien président de société de gestion de portefeuille et gérant d'OPCVM. Créateur de l'approche SOCIOECOPOFI et de l'agence de cotation boursière alternative IHR.