Véhicule électrique : les immatriculations en hausse de 7,9 % en mai 2018

14.000
Le marché est bien orienté depuis janvier avec plus de 14.000
immatriculations cumulées.

Les immatriculations de véhicules électriques poursuivent leur marche en avant en mai 2018. Elles progressent de 7,9 %, à 2 477 unités. Le marché est bien orienté depuis janvier avec plus de 14 000 immatriculations cumulées.

Un bilan en hausse de 7,9 % par rapport à mai 2017

Après avoir atteint un niveau historique en mars suivi d’une forte baisse en avril dernier, les immatriculations de modèles 100 % électriques repartent à la hausse. Elles ont ainsi affiché une belle progression au mois de mai en France pour atteindre 2 477 unités, soit un bilan en hausse de 7,9 % par rapport à mai 2017. Les voitures particulières ont atteint un total de 2 018 immatriculations (+5,9 %), dont 691 en entreprises.

Mention spéciale pour la Renault Zoé qui est avec 1 085 unités le modèle le plus vendu. Pourtant, la citadine a enregistré un repli de près de 12 % par rapport à l’an dernier. Au classement, suivent, loin derrière, la Nissan Leaf (331), la BMW i3 (117), la Smart Fortwo (68), la Peugeot iOn (63) et la Tesla Model S (63).

Les immatriculations en hausse également du côté des utilitaires

Du côté des utilitaires légers, la demande a également été élevée. Durant le mois de mai, un total de 459 immatriculations a été recensé (+17,7 %), dont 402 en entreprises. Le Renault Kangoo Z.E. a dominé les débats avec 258 exemplaires écoulés, devant la Zoe (65), le Peugeot Partner (39) et le Citroën Berlingo (38).

Ces bons résultats sont dans la lignée de ceux constatés depuis le début de l’année. Fin mai, 14 033 véhicules électriques ont ainsi été immatriculés en France, un total en hausse de 9,2 %. Les voitures particulières atteignent 11 215 unités (+4,1 %) et les utilitaires légers 2 818 unités (+35,9 %).


A découvrir