Le marché du Vélo sur la bonne pente

60 %
60% des vélos vendus en France sont importés.

Les Français font du vélo mais en achètent peu

42 % des Français font régulièrement du vélo. C'est d'ailleurs le sport qu'ils pratiquent le plus, devant la natation (36 %) et la pétanque ou le bowling (29 %). Pourtant, depuis 2007, les ventes de vélos ralentissent. « Les gens sont déjà bien équipés, les familles ont des vélos à la maison, analyse Nicolas Mercat, économiste spécialiste des vélos pour le bureau d'étude Altermodal-Inddigo. Comme pour les autres biens de consommation non indispensables, les Français n'ont pas renouvelé leur matériel dans un contexte de crise. Entre 2008 et 2013, les ventes de bicyclettes sont passées sous le seuil des 3 millions. En revanche, avec la légère reprise économique de 2014, les ventes sont reparties à la hausse. »

Des « petits joueurs » au pays du Tour de France

Les Français désignent le vélo comme le sport qu'ils pratiquent le plus, mais ne parcourent que 90 km par an et par personne en moyenne, nettement moins que la moyenne européenne (300 km). Cela nous fait même passer pour des amateurs, comparé aux Néerlandais ou aux Danois, qui affichent au compteur 1 000 km par an et par personne ! Conséquence de ce faible kilométrage, le prix moyen de vente des vélos en France est faible : 307 euros en 2014 contre environ 520 en Allemagne ou 791 aux Pays-Bas (voir l'infographie). « Plus la part modale du vélo est forte, plus les gens investissent dans leur matériel, explique Nicolas Mercat. En clair : plus on utilise son vélo, plus on achète un modèle fiable, confortable, dans un magasin spécialisé, susceptible de fournir davantage de conseils et de services, plutôt que dans une grande surface. Les modèles proposés sont plus chers. »

Un virage raté pour les constructeurs tricolores

Peugeot, Gitane. Ces marques ont équipé de grands champions cyclistes et résonnent encore comme un label français de qualité. À une nuance près : elles ne sont plus françaises, mais appartiennent au groupe suédois Cycleurope (voir l'infographie). « Jusque dans les années 1980, la Fran-ce était le leader mondial de la fabrication de cycles. Le VTT a fait son apparition en 1985. Les constructeurs français n'ont pas cru au développement de ce nouveau produit. Ils ont raté ce marché », souligne l'expert. Une grosse erreur de jugement quand on sait que 1 vélo vendu en France sur 2 est un VTT ! Résultat : les illustres entreprises françaises de cycles ne sont plus dans la course et ont été rachetées par leurs concurrents.

Deux tiers des vélos en France sont importés

La production de bicyclettes s'est mondialisée et fractionnée en chaînes de valeur. Les vélos ne sont plus fabriqués dans leur totalité par un seul constructeur, mais assemblés morceau par morceau, avec des pièces achetées à des fabricants de composants spécialisés, dispersés sur l'ensemble de la planète. Environ 2 vélos sur 3 vendus en France sont importés ou fabriqués à partir de 30 % de composants fabriqués ailleurs dans le monde. Selon la Fédération professionnelle des entreprises du sport, les marques de distributeurs Decathlon (B'twin), Intersport (Nakamura) et Go Sport arrivent dans le peloton de tête des ventes de cycles en France. Sur le plan mon-dial, ce sont des entreprises taïwanaises, américaines et néerlandaises qui arrivent en tête

Le profil des cyclistes change : jeunes, cadres?

Mais la course n'est jamais jouée d'avance. Un nouveau virage se profile. « Le vélo a longtemps été un mode de déplacement associé aux gens pauvres, à ceux qui n'avaient pas les moyens de s'acheter une voiture, note Nicolas Mercat. Depuis les années 2000, cette image change. De plus en plus de jeunes et de cadres enfour-chent une bicyclette au quotidien. » Une tendance soutenue par l'expansion du vélo en libre-service et l'arrivée du VAE, le vélo à assistance électrique. Son prix moyen (environ 1 000 euros), nettement plus élevé que celui des vélos classiques, incite de nouveaux constructeurs français à se positionner sur le marché. « L'entreprise Moustache, par exemple, propose de superbes VAE haut de gamme. Elle commence à se faire un nom sur ce nouveau marché », observe Nicolas Mercat.

C'EST QUOI ?


Le marché mondial

La production mondiale de bicylettes a été multipliée par 4 depuis 1970. En 2010 (derniers chiffres disponibles), 130 millions de vélos ont été fabriqués dans le monde, soit 2 fois plus que de voitures ! La Chine possède le plus grand parc de bicylettes, mais, par rapport au nombre d'habitants, les habitants des Pays-Bas sont les plus équipés (voir l'infographie).

Le marché européen

En 2014, le marché du vélo a généré un CA de 8,4 milliards d'euros et a représenté 650 000 emplois en Europe. Son usage est inégalement réparti au sein de l'UE. Championne des déplacements quotidiens en Europe du Nord et de l'Est, la « petite reine » peine à s'imposer au Sud.

Le marché français

 

Il y a 26 millions de vélos en circulation en France. Près de 3 millions de vélos ont été vendus en 2014, soit + 7 % par rapport à 2013 (quand les ventes de voitures n'ont progressé que de 0,3 %). Le secteur pesait 1,6 milliard d'euros et représentait quelque 10 000 emplois.

Cet article est extrait de l'Eco, hebdo destiné aux 12-16 ans.

Si vous voulez abonner votre enfant cliquez sur la bannière ci-dessous.


A découvrir

L'ECO

Dès 14 ans - Chaque vendredi, 8 pages pour comprendre l'essentiel de l'info économique !

• Des exemples concrets, tirés de l'actualité, qui parlent aux jeunes.
• Des mots décodés, chiffres et repères clés, prix d'un produit de consommation courante à la loupe.
• Un zoom sur des produits innovants.
• Des brèves économiques françaises et étrangères.
• L'histoire d'une réussite professionnelle.