Vente à domicile : un secteur porteur d'emplois

4 milliards ?
La vente à domicile a généré en France en 2015 un chiffre d'affaires
de quatre milliards d'euros.

La vente en ligne se porte bien. Très bien même. Mais la vente à domicile cache très bien son jeu, et continue à se développer, mettant en avant une démarche plus humaine. 

Non seulement la vente à domicile se développe, mais c'est aussi un secteur qui crée de l’emploi. En tout, ce sont plus de 620.000 personnes qui travaillent à plein temps ou à temps partiel dans la vente à domicile.Cette activité est parfois un complément de revenus, mais aussi, pour certains, un excellent moyen de rester un brin actif. La vente à domicile a généré l'an dernier en France un chiffre d'affaires de 4 milliards d’euros.

Parmi les objets proposés par les démarcheurs, on trouve toujours l'incontournable aspirateur. "L'intérêt ici, c’est qu’on peut l’essayer et se laisser tenter si on trouve qu'il est vraiment efficace", note le journaliste. Mais il y a aussi les boîtes en plastique, les bijoux et les vêtements (souvent présentés par des créateurs), la lingerie, et même des sex-toys.

Un salaire de 3 000 euros par mois

La vente directe pour les Nuls (de la fameuse collection pour les Nuls) vient de sortir. L'ouvrage permet à ceux qui sont à la recherche d’un emploi et hésitent à se lancer de voir s’ils sont fait pour ce job. Précision importante : si un réseau de vente à domicile vous prend dans ses équipes de vente, vous ne serez pas salarié mais rémunéré par une commission prélevée sur vos ventes 20 à 35%.

En revanche, pas question de vous laisser vous débrouiller tout seul : la plupart des entreprises du secteur (140 adhèrent au Syndicat de la vente directe) vous prodiguent une formation qui dure plusieurs jours, voire plusieurs semaines.

Un vendeur à domicile occasionnel gagne en moyenne 600 euros par mois. Mais à plein temps, on peut arriver à 3.000 euros par mois. Les meilleurs vendeurs reçoivent une voiture de fonction pour aller démarcher les clients, ou gagnent, par exemple, des voyages pour les récompenser..

Tous les vendredis, retrouvez la chronique de Jean-Baptiste Giraud, rédacteur en chef d'Economiematin.fr, dans RTL Petit Matin.


A découvrir

Jean-Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.

Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. 

En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.

Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.

En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. 

Il a également été éditorialiste économique sur SUD RADIO de 2016 à 2018.

 

Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).