Vers une Génération sans tabac en France ?

10,50 euros
Le prix de 20 cigarettes du paquet le plus vendu (Marlboro Red) coûte
10,50 euros.

Près de 9 Français sur 10 sont favorables à une Génération sans tabac en 2030. Cela passerait par trois mesures clés notamment par la fin progressive de la vente de tabac en France.

Monde sans tabac : élargissement des zones non-fumeurs

Le 14 janvier 2022, 17 associations, notamment l’Alliance contre le tabac, la Ligue contre le cancer, ou encore le Comité national contre le tabagisme, appellent à mettre fin « à la première cause de mortalité évitable en France ». Dans un communiqué commun, les associations détaillent les trois mesures qui permettront, selon elles, d’accéder à une génération sans tabac à partir de 2030. La première est de mettre en place la fin progressive de la vente de tabac. « À compter de 2030, mettre fin à la vente de tabac pour les jeunes nés après 2012 » empêchera les générations futures d’être exposées au tabac et à ses conséquences. Selon les données de l’Alliance contre le tabac, 7 Français sur 10 sont favorables à l’arrêt de la vente du tabac.

La deuxième mesure proposée par les associations concerne l’élargissement des zones exemptes de tabac, notamment « aux abords de tous les établissements scolaires ». Les associations considèrent qu’exposer les jeunes à des fumeurs banalise l’acte de fumer, en plus de les exposer aux dangers du tabagisme passif. Pour les associations cela va « à l’encontre des prérogatives de l’État en matière d’éducation et de protection de la santé censées garantir le meilleur avenir possible à sa jeunesse ». Ainsi, 7 Français sur 10 seraient favorables à la mise en place de davantage d’espaces publics sans tabac.

Renforcer la transparence des lobbies

Selon le collectif d’association « le lobby de l’industrie du tabac continue à exercer une pression illégitime sur les décideurs publics ». Ainsi, les associations appellent à créer deux dispositions en droit national. La première serait d’imposer aux parlementaires de déclarer les auteurs et instigateurs des amendements qu’ils déposent et la deuxième d’imposer « la transparence des rencontres entre les décideurs et l’industrie du tabac ».

Les 17 associations appellent à assurer aux enfants et aux jeunes de France, un avenir sain et durable, loin des décès évitables liés au tabac. En France, la vente de tabac serait à l’origine de 75.000 décès chaque année, dont 45.000 par cancers. « Si le tabac arrivait aujourd’hui en France, jamais il ne serait autorisé par les autorités », remarquent les associations.


A découvrir