La vie à la campagne, pour 81% des Français, représente la vie idéale

19 %
Seules 19% des personnes interrogées sont adeptes d'une vie
complètement urbaine.

Selon une enquête, réalisée par l'Ifop pour Familles Rurales et publiée ce mardi 9 octobre, seuls 19% des Français interrogés sont adeptes d'une vie complètement urbaine, même si la campagne souffre de son image de territoire délaissé.

Pour 8 Français sur 10, vivre à la campagne représente la vie idéale

Alors que 80% des cadres franciliens ont déclaré vouloir quitter la capitale, dans un sondage, publié ce mardi 9 octobre, 8 Français sur 10 estiment que vivre à la campagne représente la vie idéale, tandis que 19% des personnes interrogées sont adeptes d'une vie complètement urbaine. Ce sondage réalisé par l'Ifop pour Familles Rurales, montre les motivations de ces urbains qui veulent devenir des ruraux.

Sans surprise, parmi les éléments qui poussent les Français à vouloir s'installer à la campagne figurent la qualité de vie, le calme, le moindre coût de la vie ou encore le souhait de vivre dans un environnement moins pollué. Et l'on comprend pourquoi : ce sentiment de bien-être est partagé par 62% des habitants des espaces ruraux. En outre, cette étude montre que 60% des jeunes de moins de 25 ans sont attiré par le monde rural contre 45% du reste de la population.

Un monde rural « en déclin » pour 59% des Français

Pourtant, ils sont 46 % des Français interrogés à d'abord définir la ruralité par ses « difficultés socio-économiques et de nuisances ». En effet, 59 % des Français estiment le monde rural « en déclin », contre seulement 43 % des ruraux, dans cette enquête en partenariat avec France Info. Pour tous, la France des campagnes trône sur la première marche des territoires « délaissés », devant « la France des banlieues » et celle des villes petites et moyennes.

Une personne sur deux en milieu rural veut que l'État agisse notamment contre la désertification médicale et attend une action en faveur de l'installation des entreprises ou de l'amélioration de l'accès à internet. Au final, la France des campagne attire mais souffre de son image. « Disparition des services de proximité », « pauvreté », « chômage » sont les termes qui reviennent le plus souvent pour la décrire.


A découvrir