Voitures d'occasion : le recul des ventes se poursuit

2,29
Le rapport véhicules d?occasion vendus / véhicules neufs vendus
atteint 2,29.

Orientées à la baisse depuis 5 mois, les ventes de véhicules d’occasion n’ont pas l’air de se redresser, avec un recul cumulé de 5,2 % sur le premier trimestre 2018, soit 75 000 transactions en moins par rapport à la même période en 2017, apprend-t-on du baromètre Autoscout 24.

Sur fond d’un marché baissier, Dacia et Nissan enregistrent de belles progressions

Les ventes de voitures d’occasion continuent de se dégrader. Mars 2018 a été le cinquième mois consécutif de recul, avec une baisse de 2 %, soit 519 943 immatriculations. La tendance est d’autant plus surprenante que selon AutoScout24, un site de petites annonces de véhicules d’occasion, mars est traditionnellement l’un des meilleurs mois de l’année avec des volumes supérieurs à 500 000 unités.

Concernant les marques françaises, Renault est particulièrement impacté par la baisse du marché avec une perte de 6,6% alors que Peugeot et Citroën enregistrent des reculs un peu plus modérés (respectivement -3,3 % et -3,1 %). Les marques allemandes se comportent relativement bien : VW et Audi enregistrent un léger recul de 0,7 % chacune, BMW et Mercedes sont en hausse de 1,3 % chacune. Opel est toujours à la traîne avec -3,9%. Seuls Dacia (+ 25,23 %) et Nissan (+ 14,72%) enregistrent de belles progressions.

Le ventes des voitures d’occasion « presque neuves » progressent de 9 % sur un an

Le segment des voitures d’occasion qui se porte le mieux est celui des voitures « presque neuves » (moins d’un an et un an), avec une hausse de 9 %. Le segment des 2 à 5 ans se redresse également avec +0,6 % alors que ce segment d’âge enregistrait des pertes ces derniers mois. Tous les segments de véhicules plus anciens sont en recul. S’agissant des motorisations, les Diesel perdent 3,8 % en volume alors que les essences progressent faiblement avec 1 %. Mais les véritables stars des temps modernes sont les Hybrides (+ 10,22%) et les Électriques (+ 17,07 %).

Parallèlement à cette baisse du marché de l’occasion, le marché du véhicule neuf reste stable avec une augmentation de 0,4 % par rapport à mars 2017 (+5 % en jours ouvrés constants). Le rapport véhicules d’occasion / véhicules neufs atteint 2,29.


A découvrir