Le casse de Noël... chez Chronopost

10 %
Les livraisons de Chronopost ont augmenté de 10% en un an.

On se rappelle tous du vol du fourgon blindé commis par Tony Musulin en 2009 : il avait tout simplement disparu avec un fourgon blindé contenant 11,6 millions d’euros. C’est un peu la même histoire qui s’est déroulée chez Chronopost en ce début de mois de décembre 2019.

Deux fourgons ont disparu, remplis de colis

Certes, faire le parallèle avec Tony Musulin est un peu hasardeux : le premier a volé de l’argent liquide à la société Loomis, spécialisée dans le transport de fonds, dans l’affaire ici présente on parle d’un vol de deux fourgons de l’entreprise Chronopost. Mais, malgré tout, il y a des similitudes.

Le vol, déjà, n’est pas anodin : ce ne sont pas quelques colis qui ont été volés, selon Le Parisien, mais bien 250 colis contenant, pour la plupart, des téléphones portables. Montant estimé du butin : entre un et deux millions d’euros.

Et puis il y a le modus operandi : les deux malfrats ont tout simplement disparu avec les fourgons et le butin. Un des fourgons, vidé, aurait toutefois été retrouvé.

De nouveaux embauchés chez Chronopost

Le larcin a été commis le 6 décembre 2019, selon les informations du Parisien, au dépôt Chronopost d’Alfortville, en Val-de-Marne. Les deux hommes auraient dû terminer leur tournée de livraison à 17 heures mais ne sont jamais rentrés. Vers 23 heures, les responsables ont porté plainte.

L’affaire est désormais dans les mains de la police mais elle risque d’être compliquée : les deux malfrats venaient de se faire embaucher par Chronopost. Le groupe, comme tous les spécialistes de la livraison, augmente ses effectifs pour la période de Noël afin de faire face à la hausse du nombre de colis.


A découvrir