Volkswagen : 60 milliards d'euros pour la voiture électrique

30 MILLIARDS
Le « dieselgate » a coûté plus de 30 milliards d'euros à Volkswagen.

Volkswagen amplifie son effort pour le développement de la voiture électrique et connectée. Le constructeur allemand va allonger les investissements annoncés l'an dernier pour la mise au point de ces technologies.

C'est la course aux investissements chez tous les constructeurs automobiles pour répondre aux obligations des régulateurs concernant les normes anti-pollution et l'appétit des conducteurs pour des voitures plus propres. Volkswagen n'est pas en reste : le groupe allemand, qui cherche à faire oublier le scandale du « dieselgate » qui a éclaté il y a quatre ans, a annoncé une rallonge de 16 milliards d'euros dans son plan pour électrifier et connecter ses véhicules. En tout, le géant industriel va mettre 60 milliards d'euros sur la table d'ici 2024, ce qui représentera 40% du total de ses investissements, contre 30% en 2018. De l'argent indispensable pour « gagner la lutte contre les changements climatiques », a expliqué Herbert Diess, le patron du constructeur.

75 voitures électriques au catalogue

Volkswagen a beaucoup d'ambition. L'entreprise veut ajouter à son catalogue 75 voitures purement électriques, et 60 modèles hybrides. L'objectif est de parvenir à écouler 26 millions de véhicules électriques d'ici 2029. Mais la lutte contre le réchauffement climatique n'est pas la seule motivation pour Volkswagen : à partir de l'année prochaine, de nouvelles normes européennes interdiront aux constructeurs automobiles de mettre sur le marché des voitures neuves émettant plus de 95 grammes de CO2 par kilomètre, sous peine d'amendes pour les entreprises récalcitrantes.

Plateforme de production spécialisée

Pour réussir son pari, Volkswagen peut compter sur sa plateforme ID.3, destinée à la production de véhicules uniquement électriques. La plupart des autres constructeurs ont fait le choix d'adapter leurs lignes de production existantes. Les 60 milliards d'euros serviront notamment à moderniser neuf usines du groupe, donc cinq en Allemagne. Le pays, et plus particulièrement Berlin, ont d'ailleurs été choisis par Tesla pour l'installation de sa méga usine européenne. Volkswagen ne pouvait décemment pas laisser passer ça sans réagir.


A découvrir