Les VTC en « grève » le 6 mars 2020

8 MILLIARDS $
Uber a perdu plus de 8 milliards de dollars en 2019.

Parler de « grève » chez les VTC est compliqué : ils ne sont pas salariés, un des problèmes majeurs de ce nouveau mode de transport, donc ils ne peuvent que difficilement faire pression sur les entreprises qui les emploient. Mais malgré tout, un appel à débrayage a été lancé par l’Intersyndicale nationale VTC (INV) pour le 6 mars 2020.

Vers une pénurie de VTC le 6 mars ?

Personne ne sait si la grève sera suivie, mais il y a de fortes chances que les VTC se feront un peu plus rares le 6 mars 2020 sur les plateformes. Quasiment toutes sont concernées par cet appel de l’INV : Uber, bien évidemment, mais également Kapten, Marcel ou encore Bolt. L’objectif est de réclamer des conditions de travail améliorées. Les grévistes devraient faire pression sur le leader du marché qui a créé ce secteur, Uber. Le rendez-vous est donné à 15h30 devant ses locaux parisiens pour « une action surprise »

La lutte des VTC pour de meilleures conditions de travail pourrait être fortement aidée par la décision récente prise contre Deliveroo, condamnée pour travail dissimulé. Mais d’une manière générale, les chauffeurs réclament un prix minimum pour une course, une meilleure relation avec les plateformes ou encore une meilleure redistribution du prix payé par le client, les plateformes prélevant énormément : selon un sondage Kantar mené en 2018, les chauffeurs ne toucheraient que 36% du prix d’une course une fois les frais et les cotisations payés (chez Uber, chaque plateforme ayant ses taux et ses règles).

Le prix des VTC va-t-il exploser le 6 mars 2020 ?

Tandis que les chauffeurs seront mobilisés, il y a de fortes chances que le prix de la course va exploser : le calcul du prix payé par le client est en effet lié au nombre de chauffeurs disponibles et à la demande du moment.

Si le nombre de chauffeurs baisse, alors les plateformes pourraient tout simplement faire payer le prix fort aux clients, sur la base du principe de l’offre et de la demande. Si vous avez prévu d’utiliser un VTC le 6 mars 2020, en particulier à Paris où le mouvement sera certainement le plus suivi, il convient donc de s’informer avant voire de réserver la course… pour éviter de mauvaises surprises.


A découvrir