Yahoo ! l'ex-géant du web va-t-il redémarrer ?

41 MILLIARDS €
Le géant Yahoo est valorisé à 41 milliards d'euros.

Le premier annuaire de sites Internet

En 1994, Jerry Yang et David Filo, deux étudiants de l'université de Stanford, créent un annuaire permettant de voyager sur Internet de site en site : Le Guide de Jerry et David pour le Web. À l'époque, il n'existe aucun moteur de recherche ni de moyen simple de retrouver ses pages préférées sur la Toile : il faut retaper les adresses exactes à chaque fois. « Quand nous avons eu cette idée, notre ambition n'était pas de fonder une enteprise mais simplement de créer quelque chose d'utile », explique David Filo. Le service connaît un succès rapide. Après un an, l'annuaire compte 19 catégories et recense 1 million de visiteurs par jour. Le 2 mars 1995, le site devient officiellement une entreprise : Yahoo! est née.

Le site le plus consulté du monde

En 1995, les fondateurs revendent 25 % des parts de leur entreprise au fonds d'investissement Sequoia Capital. Cela leur permet de développer leur activité. En 1996, Yahoo!, devenu un moteur de recherche incontournable, fait son entrée en Bourse (valorisé à 31 millions d'euros). C'est l'une des premières entreprises du Web à utiliser la publicité en ligne pour gagner de l'argent. En 1997, elle génère près de 65 millions d'euros de revenus publicitaires. Un an plus tard, ce chiffre est multiplié par trois. Le site étend ses offres de services : boîte mail, messagerie instantanée, petites annonces, etc. Il s'implante, entre 1996 et 2001, en Europe, en Asie et en Amérique du Sud. En 2004, Yahoo! est le site le plus fréquenté du monde, avec 3 milliards de pages consultées par jour.

Fragilisé par des concurrents de taille

Au cours des années 2000, des concurrents sérieux font leur entrée sur le marché de la publicité en ligne. L'empire Yahoo! est fragilisé d'abord par Google, puis par les réseaux sociaux Facebook et Twitter. En 2008, Microsoft propose d'acheter l'entreprise pour 40 milliards d'euros. Mais l'offre est rejetée par le conseil d'administration, qui la juge insuffisante. L'année suivante, un partenariat est tout de même signé, notamment dans le domaine de la recherche. L'entreprise a du mal à redresser la barre ; rien qu'en 2012, quatre directeurs généraux se succèdent à la tête du groupe. Une vague de licenciements réduit de 15 % les effectifs.

Une nouvelle page pour Yahoo!

Marissa Mayer prend les rênes de l'entreprise en juillet 2012. Grâce à son expertise dans le domaine des nouvelles technologies et à son expérience chez Google (lire C'est qui), elle remotive les salariés. Côté fonctionnement interne, elle instaure la nourriture gratuite dans les locaux, la distribution de smartphones à tout le personnel... La nouvelle P-DG rachète une dizaine de start-up, dont la plate-forme de microblogging Tumblr, en mai 2013. Depuis son arrivée, la valeur du groupe Yahoo! a connu un regain de 180 % en Bourse. Le site, dont l'identité visuelle a été repensée, revendique aujourd' hui 800 millions d'utilisateurs, dont 575 millions sur mobile. Yahoo! concentre désormais sa stratégie autour de la vidéo en ligne et des applications mobiles : achats de Cooliris, une appli photo, de Flurry, un spécialiste de l'analyse des données mobiles?

Le chiffre d'affaires en baisse, pas le bénéfice

En 2014, le chiffre d'affaires de l'ancien géant du Web était en léger recul (à 4,2 milliards d'euros), avec une valorisation à 41 milliards d'euros. Il a toutefois réalisé un bénéfice net de près de 7 milliards d'euros. C'est 5 fois plus qu'en 2013. Comment expliquer un tel écart ? Yahoo! possède 15 % des parts du géant du e-commerce chinois Alibaba, qui vient d'entrer en Bourse . Cette entrée d'argent exceptionnelle a boosté le profit de Yahoo!.

Cet article est extrait de l'Eco, hebdo destiné aux 12-16 ans.

Si vous voulez abonner votre enfant cliquez sur la bannière ci-dessous.

 


A découvrir

L'ECO

Dès 14 ans - Chaque vendredi, 8 pages pour comprendre l'essentiel de l'info économique !

• Des exemples concrets, tirés de l'actualité, qui parlent aux jeunes.
• Des mots décodés, chiffres et repères clés, prix d'un produit de consommation courante à la loupe.
• Un zoom sur des produits innovants.
• Des brèves économiques françaises et étrangères.
• L'histoire d'une réussite professionnelle.