Youtube : un modèle économique en constante évolution

20 MILLIONS $
Le chiffre d'affaires de Youtube n'est que de 20 millions de dollars
par mois

Il y a dix ans, alors qu’il venait de se filmer au zoo de San Diego et cherchait à diffuser sa vidéo, Jawed Karim rencontre Steve Chen et Chad Hurley. Ils décident ensemble de créer un portail de partage accessible à tous : YouTube. Troisième site Internet le plus fréquenté aujourd’hui, il a révolutionné Internet et ne semble pas prêt de s’arrêter.

YouTube, un mastodonte du web

Un milliard de visites mensuelles, 300 heures de vidéo supplémentaires chaque minute, 2 milliards 300 millions de vues pour la vidéo la plus visionnée – celle de l’inimitable chanteur coréen Psy – etc. Quand on évoque YouTube, les chiffres donnent le vertige. Le site n’est pas le troisième en termes de fréquentation (derrière Google et Facebook) pour rien.

Fort de cette audience, YouTube est devenu le passage obligé pour toute personne souhaitant mettre et diffuser des vidéos sur le net. Surtout, c’est la tribune rêvée pour révéler des talents. Humoristes, chanteurs, gameurs, réalisateurs de tutos, tous rêvent de suivre le chemin tracé par Rémy Gaillard, Cyprien ou encore Norman, inconnus avant de poster leurs vidéos sur YouTube et aujourd’hui véritables stars dans l’Hexagone.

Un modèle économique basé sur la musique

La vraie réussite de YouTube consiste à être devenu la plate-forme indispensable pour toutes les personnes souhaitant diffuser de la musique au point de ringardiser les chaines de musique. Google ne s’y est d’ailleurs pas trompé en rachetant le site en octobre 2006 pour le montant de 1,65 milliards de dollars et en créant la plateforme Vevo dédiée aux clips.

Et si YouTube existe encore, c’est parce que le site a réussi à faire évoluer son modèle passant du partage de contenu à la diffusion de contenu pour aujourd’hui atteindre les 20 millions de dollars de revenus par mois, notamment en raison de l’introduction de la publicité. Preuve de l’évolution constante de son modèle économique, la mise en place prochainement d’un service d’abonnement où l’internaute payera un forfait mensuel pour visionner les vidéos sans publicité.

Tout n’est cependant pas radieux dans l’Univers de Youtube, qui voit arriver une concurrence de plus en plus féroce autour de lui. Si DailyMotion, son équivalent français, est encore loin derrière en termes d’audience, il continue à gagner des parts de marché. Plus inquiétant, Facebook, qui s’intéresse de plus en plus près à la diffusion de contenu, et Vine, par le biais de ses courtes vidéos, qui pourraient à eux deux faire descendre YouTube de son piédestal.

L’entreprise américaine a cependant plus d’un tour dans son sac et mise aujourd’hui que la fidélisation des internautes, ce dès le plus jeune âge. Preuve en est avec le lancement de l’application YouTube Kids destinée aux moins de 13 ans, pour attirer une nouvelle catégorie d’utilisateur qui a également l’avantage d’être un formidable récepteur à la publicité. Il y a finalement fort à parier que Youtube reste encore longtemps confortablement assis sur les hauteurs des podiums alors même que ce sont ces jeunes générations qui décideront des géants d’Internet de demain.


A découvrir