Abonnement à des services : un secteur sans crise économique

Le modèle économique de l’abonnement gagne en popularité et continue de progresser dans les habitudes de consommation des Français. Les usagers conservent leurs abonnements et en prennent même des nouveaux. Les motivations varient mais l’engouement est là.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Benoit Vrignaud Publié le 21 décembre 2022 à 11h12
Abonnement Modele économique Tendance
86 %Les Français ont conservé leurs abonnements en 2022 pour 68% d'entre eux, et comptent en prendre plus en 2023.

L'abonnement progresse, le modèle plait

Les abonnements sont nombreux dans le quotidien des Français. Plateforme vidéo, streaming musical, les exemples ne manquent pas. Et le modèle économique ne souffre aucunement de la crise. Les Français renouvellent chaque mois leur confiance dans les services fournis par abonnement. Le sondeur OnePoll livre les résultats d’une étude menée pour eDreams ODIGEO.

Même en contexte de crise économique, 86% des Français ont conservé en 2022 leur nombre d’abonnement, voire même en ont ajouté à leur facture. Le modèle économique de l’abonnement gagne en popularité sans distinction démographique, sociale ou politique. Les seuls qui y résistent encore ne sont que 2% des consommateurs français.

Jeunes couples, familles ou célibataires, tous abonnés

Parmi les abonnés, près de la moitié a prix au moins un abonnement supplémentaire en 2022, et 40% compte en prendre un de plus en 2023. Les Français les plus concernés par le système de l’abonnement sont les familles et les couples qui ont entre 18 et 24 ans. Plus de la moitié des jeunes couples déclarent avoir plusieurs abonnements. Les familles sont les plus enclines à posséder plusieurs abonnements, souvent des offres groupées qui permettent de faire des économies sur le service proposé. Les célibataires, quant à eux, sont abonnés à 52% et comptent bien augmenter leur nombre d’abonnements en 2023.

Les motivations individuelles pour recourir à un abonnement varient selon les usagers mais certaines tendances se dégagent tout de même. On retrouve en tête la possibilité d’un service personnalisé et donc unique. C’est ce qui motive 23% des 10.000 sondés à prendre des abonnements. 21% apprécient la commodité du service tandis que 21% y trouvent un intérêt financier dans la mesure où ils reçoivent les promotions et les avant premières. La rentabilité prend la 4ème position des motivations des consommateurs. On peut constater des catégories selon les groupes et les motivations. Le modèle de l’abonnement a encore de beaux jours devant lui, tant que ses usagers ne répondent pas aux abonnés absents.

Aucun commentaire à «Abonnement à des services : un secteur sans crise économique»

Laisser un commentaire

* Champs requis