Amazon : finalement, ce seront près de 20.000 emplois qui seront supprimés

Les suppressions d’emplois dans le domaine de la technologie ont frappé en 2022. Un changement de paradigme radical : Meta, Amazon ou encore Twitter avaient tendance à multiplier les embauches, dans un secteur d’hyper-croissance. Mais cette période faste est terminée… et la situation pourrait être même pire que prévu.

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 5 janvier 2023 à 9h56
Amazon Suppression Emplois Monde Record 2023
48,20%L'action Amazon a vu sa valeur chuter de 48,20% en un an au 4 janvier 2023.

Amazon avait annoncé 10.000 suppressions d’emplois en 2022

Le géant de Seattle l’avait confirmé quelques jours seulement après que le New York Times révélait le projet : 10.000 emplois supprimés dans le monde. C’était en novembre 2022, et cela faisait suite à un premier ralentissement des revenus du géant. Au troisième trimestre 2022, Amazon enregistrait une baisse de son bénéfice net… sans pour autant finir dans le rouge. Mais la chute était notable : -9% sur un an.

La Bourse, forcément, a sanctionné le groupe faisant chuter le titre de 12% dans les échanges des jours suivants. Entre début 2022 et début 2023, d’ailleurs, la valeur de l’action Amazon a été divisée par deux, passant de 164 dollars à 85 dollars.

Pour redresser la barre, et maîtriser ses coûts, le groupe fondé par Jeff Bezos avait un plan : réduire sa masse salariale. Et c’est ainsi qu’en novembre 2022, Amazon confirmait la suppression de 10.000 emplois dans le monde, ce qui représente moins d'1% du total. Et ce, sans compter les emplois temporaires, légion aux moments stratégiques de l’année comme Noël.

Pratiquement deux fois plus d’emplois supprimés ?

Malheureusement pour le géant, et surtout ses salariés, ce premier plan de suppression d’emplois n’aura pas rassuré les investisseurs. Le titre, en Bourse, a poursuivi sa chute. -15% environ entre la mi-novembre et la fin de l’année 2022. Il semblerait donc qu’Amazon a décidé de couper encore plus dans ses effectifs.

Le Wall Street Journal, dans un article publié le 4 janvier 2023, annonçait 17.000 emplois supprimés, contre 10.000 initialement. L’affaire ayant fuité dans la presse, Andy Jassy, directeur général d’Amazon depuis que Jeff Bezos lui a cédé les rênes, a confirmé. Pire : dans un message publié sur le site officiel d’Amazon, il annonce 18.000 surpressions d’emplois dans le monde.

Ça reste relativement peu, comparé aux 1,54 million d’employés d’Amazon, mais c’est un record pour le secteur de la tech américaine. Amazon supprime ainsi plus d’emplois que Facebook (11.000) ou encore que Twitter (7.500).

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Amazon : finalement, ce seront près de 20.000 emplois qui seront supprimés»

Laisser un commentaire

* Champs requis