Arnaques au crédit : leur nombre augmente fortement en 2022

La hausse du coût de la vie, tiré vers le haut par l’inflation qui a atteint un record, est une aubaine… pour les arnaqueurs. Ces derniers ne se sont pas privés de multiplier les arnaques visant les épargnants et les ménages. L’ACPR, qui surveille le secteur bancaire, souligne une forte hausse des sites frauduleux en 2022.

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 12 janvier 2023 à 9h37
Arnaques Internet Credit Livrets 2022
15%15% des Français ont subi un préjudice financier en 2022

Les arnaques au crédit et aux livrets d’épargne se multiplient

Malgré un taux d’intérêt qui a quadruplé entre le début et la fin de l’année 2022 pour le Livret A et le Livret de Développement Durable et Solidaire (LDDS), les épargnants perdent de l’argent. Avec un taux à 2%, l’inflation (qui a dépassé les 6% en 2022) n’est pas compensée. Et les arnaqueurs le savent bien : ils en ont largement profité pour arnaquer les Français.

L’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR) a dévoilé, mercredi 11 janvier 2023, que le nombre de sites frauduleux et entités frauduleuses a augmenté en 2022. L’ACPR a inscrit 1.243 sites et entités sur sa « liste noire » durant l’année, un nombre en hausse de 3% par rapport à 2021.

Cette « liste noire », mise à jour régulièrement, signale les sites et entités qui proposent des produits d’épargne et de crédit sans avoir été autorisés par l’Autorité. C’est illégal, et il s’agit d’arnaques visant à voler de l’argent.

L'ACPR alerte sur les usurpations d’identités

Or, la liste, précise toujours l’ACPR, n’est pas exhaustive. Tous les jours, de nouveaux sites apparaissent, avec leur lot d’arnaques. Le calcul est vite fait : ce sont plus de 3 sites frauduleux par jour qui ont été identifiés, en moyenne, en 2022.

Et les arnaqueurs ne se privent pas d’usurper l’identité d’établissements autorisés, comme des banques ou des instituts de crédit. C’est le cas dans 56% des arnaques repérées en 2022. Quant aux produits frauduleux proposés, c’est simple : quasiment toutes les arnaques proposent « de faux crédits ou livrets d’épargne ».

Les arnaqueurs attirent dans leurs filets les épargnants et les ménages en proposant des taux imbattables, largement supérieurs à ceux proposés par les banques. Comme des livrets à 7 ou 8% par an, inexistants dans l’offre officielle actuelle. En 2023, la situation ne devrait pas changer. Les Français doivent donc faire de plus en plus attention aux offres qu'ils voient, surtout sur Internet.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Arnaques au crédit : leur nombre augmente fortement en 2022»

Laisser un commentaire

* Champs requis