▼ La suite après la pub ▼

Le mauvais usage des armes et de la finance

Le 4 février 2022, économie matin a publié un article de votre serviteur intitulé La sottise bitcoin. Quelques mois plus tard, le 21 novembre, Quentin Le Coent et Nosing Doeuk ont posé, sur le même site, la question cruciale : le bitcoin est-il une monnaie ?

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Jacques Bichot Publié le 29 novembre 2022 à 16h18
Bitcoin Cryptomonnaie Ftx Chute Systeme
16000 EUROSLe Bitcoin vaut moins de 16.000 euros depuis la mi-novembre 2022.

Entre temps, le petit monde des cryptos avait été fortement secoué par « le scandale FTX », initiales qui désignent une plateforme de négociation des cryptoactifs. Et d’énormes quantités d’énergie avaient été improductivement consommées, puisque les cryptoactifs, à la différence de la classique monnaie de crédit, sont le produit de manipulations effroyablement consommatrices de courant électrique.

La sottise et le danger bitcoin se sont ainsi révélés : alors que les Etats-Unis sont gangrenés par la grande pauvreté d’une partie hélas importante de leur population, des irresponsables y provoquent pour s’amuser, et si possible s’enrichir, un gaspillage d’énergie parfaitement insensé.

▼ La suite après la pub ▼

Mutatis mutandis, cette folie cryptomonétaire ressemble à celle d’un Poutine déclenchant une guerre dévastatrice pour agrandir son empire en Europe centrale. Dans l’un et l’autre cas, on constate ce à quoi mène la volonté de puissance de personnes dépourvues de scrupules et dotées d’une intelligence hors du commun : les grands politiciens et les grands spéculateurs sont d’autant plus dangereux qu’ils ne sont point sots !

▼ La suite après la pub ▼

Certes, la sanction des armes et celle des marchés ne sont pas identiques, mais elles ne surviennent hélas, l’une et l’autre, qu’après un temps largement suffisant pour que d’affreux ou sérieux dégâts aient été produits. Homo homini Lupus, l’homme est un loup pour l’homme, et les dents de ce prédateur peuvent aussi bien prendre la forme d’opérations financières que de manœuvres militaires.

▼ La suite après la pub ▼
Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Jacques Bichot est économiste, mathématicien de formation, professeur émérite à l'université Lyon 3. Il a surtout travaillé à renouveler la théorie monétaire et l'économie de la sécurité sociale, conçue comme un producteur de services. Il est l'auteur de "La mort de l'Etat providence ; vive les assurances sociales" avec Arnaud Robinet, de "Le Labyrinthe ; compliquer pour régner" aux Belles Lettres, de "La retraite en liberté" au Cherche Midi et de "Cure de jouvence pour la Sécu" aux éditions L'Harmattan.

1 commentaire on «Le mauvais usage des armes et de la finance»

  • Monsieur,
    Je pense qu’il serait judicieux de compléter votre excellent article qui, à juste titre, mentionne le « sottise et le dangers » des bitcoins, par ce qui ne représente plus un danger mais est une réalité aux risques systémiques pouvant être ingérables, à savoir les milliards de milliards de capitaux ayant été investis sur les copropriétés fonds communs de placement qui ne sont, dans la situation actuelle, que des pyramides de Ponzi. Le krach des fonds H2O devrait faire réfléchir l’ensemble de décisionnaires politiques. Vu votre niveau expertise, je pense qu’il se serait très intéressant d’avoir votre avis. Merci beaucoup. Christian PIRE

    Répondre
Laisser un commentaire

* Champs requis