Black Friday : alerte sur les contrefaçons, les arnaques et le phishing

Bien que les promotions commencent désormais plusieurs jours voire semaine avant, la date exacte du Black Friday est le 25 novembre en cette année 2022. Journée de promotions attendue par les consommateurs, elle est aussi très prisée des pirates informatiques et des arnaqueurs.

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 22 novembre 2022 à 10h00
Black Friday Arnaque Contrefacon Danger Alerte
70%70% des Français qui achètent en ligne prévoient de faire des achats durant le Black Friday.

L’alerte est donc donnée : si vous comptez acheter des produits sur Internet pour le Black Friday, il va falloir être vigilant.

Black Friday, Cyber Monday : gare aux contrefaçons de produits

Les alertes sont légion en cette période de promotions. L’Unifab, l’Union des fabricants, tient à rappeler aux consommateurs le risque d’un achat trop précipité sur des sites peu ou pas connus. Ils pourraient se retrouver avec des contrefaçons dans les mains. Et non, ce n’est pas quelque chose qui arrive « seulement aux autres » : selon les données de l’Unifab, plus d’un tiers des Français (37%) a déjà « acheté de la contrefaçon sans le savoir ». Et ce uniquement pendant le Black Friday.

Si acheter de la contrefaçon en connaissance de cause (comme par exemple les faux sacs Louis Vuitton vendus à 10 euros dans la rue) est punissable par la loi, en acheter à son insu n’est pas un délit. Mais dans ce cas, le client s’est tout simplement fait arnaquer : le produit sera au mieux de moins bonne qualité, au pire dangereux pour sa santé ou présentant des problèmes de sécurité.

Gare aux faux sites, aux arnaques, au phishing

L’Unifab n’est pas la seule à lancer l’alerte concernant le Black Friday : le même jour, le 21 novembre 2022, l’association UFC-Que Choisir rappelle les risques liés à l’achat sur Internet. Et le premier est évidemment le « faux site » : il propose des promotions incroyables… qui se révèlent fausses. Le site encaisse l’argent et disparaît, et le produit n’est jamais envoyé.

Les attaques de pirates informatiques sont aussi légion : le phishing est malheureusement monnaie courante durant le Black Friday. Les supposés bon plans, chèques cadeaux, et autres promotions envoyées par mail ou qui circulent sur les réseaux sociaux peuvent cacher des arnaques. Avant de répondre aux questionnaires et, surtout, de donner des informations bancaires, il faut toujours s’assurer que l’offre est réelle.

Black Friday : des promotions inférieures aux Soldes

Une dernière précision est de mise : le Black Friday et le Cyber Monday, en France, ne permettent pas de faire d’aussi bonnes affaires que les Soldes. Si les promotions sont légion, la réglementation les encadre et les limite. Durant le Black Friday, le Cyber Monday et toute autre période de promotion inventée (comme les French Days), les commerçants n’ont pas le droit de vendre à perte. La baisse de prix est donc par définition inférieure.

Ce n’est pas le cas dans d’autres pays européens, et surtout pas aux États-Unis d’où vient le Black Friday, mais en France il n’est possible de vendre à perte des produits que durant les Soldes. Or, celles-ci ont des dates fixées par la loi, généralement aux alentours de janvier-février et juin-juillet, et durent 4 semaines. Tout le reste de l’année, le commerçant peut au mieux vendre au prix d’achat et ne faire aucune marge (sauf cas exceptionnels tels que des liquidations autorisées par les autorités).

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Laisser un commentaire

* Champs requis