Budget des Armées : vers une hausse historique

L’Assemblée nationale se penche sur la nouvelle loi de programmation militaire pour 2024-2030. Le budget des Armées va connaître une forte hausse dans un contexte de guerre en Ukraine.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Cédric Bonnefoy Publié le 22 mai 2023 à 11h08
budget-armees-loi-programmation-militaire-2024-2030
413 MILLIARDS d'€Pour la période 2024-2030, le budget des Armées va passer à 413 milliards d’euros. ©Pixabay

Un débat de titans autour du budget des Armées

Le débat à l’Assemblée nationale autour de la loi de programmation militaire pour la période 2024-2030 va débuter. Il s'agit, ni plus ni moins, du budget des Armées. Ainsi, le gouvernement propose la somme de 413 milliards d'euros sur sept ans. Malgré tout, le montant de l’enveloppe reste un sujet de désaccord majeur. En effet, elle se montre plus généreuse que celle du précédent quinquennat (295 milliards pour 2019-2025). Mais, cette dernière soulève des questions quant à l'évolution de la politique de défense française.

D'un côté, le gouvernement défend ce budget comme une nécessité pour moderniser les Armées. La liste des ambitions est longue : modernisation de la dissuasion nucléaire, amélioration du traitement des troupes, renouvellement du matériel, investissements dans le cyber, le spatial et la maîtrise des fonds marins. Pour faire face à l'inflation, une trentaine de milliards d'euros ont aussi été réservés.

Des divergences de doctrines et des points d'interrogation

De l'autre côté, les oppositions critiquent ce qu'ils perçoivent comme des "effets d'annonce". En effet, selon les socialistes, cette loi est plus une "continuité" qu'un effort historique. Ainsi, ils contestent l'atteinte de l'objectif de 2 % du PIB consacré à la défense. Pourtant, il s’agit d’un engagement de la France en tant que membre de l'OTAN. Les oppositions reprochent également au gouvernement de reporter les efforts budgétaires les plus importants après la fin du quinquennat actuel.

Au-delà du montant, le débat tourne également autour des choix stratégiques de la France. La grande partie de la première semaine de débats devrait mettre en lumière ces divergences. Il s'agit notamment de décider si l'armée doit privilégier l'acquisition d'un maximum d'équipements ou concentrer ses investissements pour optimiser l'utilisation de ceux dont elle dispose déjà.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Cédric Bonnefoy est journaliste en local à la radio. À côté, il collabore depuis 2022 avec Économie Matin.

Suivez-nous sur Google News Economie Matin - Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités.

2 commentaires on «Budget des Armées : vers une hausse historique»

  • Ce plan de programmation militaire de 2024 à 2030 de 60 milliards euros/an démontre à quel point les besoins sont criants et nombreux car cette guerre avec l’Ukraine a prouvé les failles et surtout les manques de matériels et d’armements auxquels les militaires font face… Enfin, Macron a constaté à quel point Hollande et Macron ont réduit les besoins militaires nécessaires alors même qu’en 2017, le général de Villiers dénonçaient ces réductions que Macron ne voulait pas voir en criant « Ici, c’est moi votre chef! »… démonstration manifeste d’un Chef d’Etat qui perd ses nerfs et son contrôle alors qu’il pouvait convenir d’un RDV avec son CEMA pour parler en évitant cette humiliation publique.
    Sur un autre plan, cet encadré est vraiment étroit et il serait bien de l’agrandir de deux centimètres par la réduction des caractères gras ci-dessus « Laisser un commentaire » tout en le relevant nettement. Merci.

    Répondre
  • Rectification:
    Le plan de programmation de 413 milliards euros de 2024 à 2030 établit une dépense moyenne de près de 69 milliards euros par an…en fait.

    Répondre
Laisser un commentaire

* Champs requis