Carburant : l’aide pour les plus modestes ne remplit pas deux pleins

Sur le front du carburant, dont les prix affichés en France dépassent allègrement les 1,50 euro le litre, la question se pose pour 2023. Car la ristourne du gouvernement prendra fin le 1er janvier 2023, et les prix vont augmenter de 10 centimes d’euro le litre de manière immédiate.

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 8 décembre 2022 à 10h20
Carburant Baisse Prime Pompe 2023 Changement Aide
1,70 EUROLe carburant coûte environ 1,70 euro en France début décembre 2022.

Élisabeth Borne, Première ministre, a de fait annoncé une aide pour le carburant des plus modestes.

Les 10% de ménages les plus modestes auront une aide pour leur carburant

Le gouvernement avait été clair : dès 2023, plus aucune ristourne sur le prix du carburant au litre ne sera en vigueur. Pour rappel, celle-ci a été de 30 centimes d’euro durant des mois, avant de tomber à 10 centimes le 16 novembre 2022. Le 1er janvier 2023, elle s’arrêtera (et avec elle celle de TotalEnergies) : les prix à la pompe augmenteront en conséquence.

Afin d’aider les 10% de ménages les plus pauvres, Élisabeth Borne a annoncé la bonne nouvelle. Sur RTL, le 7 décembre 2022, la Première ministre a confirmé que le gouvernement va leur donner une aide pour faire le plein. Mais le montant est loin de celui dont ils ont bénéficié par défaut en 2022. Car l’aide sera de 100 euros, forfaitaires, pour l’ensemble de l’année.

Une facture de plus de 1.300 euros par an

Selon Élisabeth Borne, ces 100 euros représentent « une remise de l’ordre de 10 centimes par litre ». Et ce si, et seulement si, l’automobiliste parcourt 12.000 kilomètres dans l’année, ce qui est « la moyenne de ce que font les Français en une année ».

C’est même plus. En prenant la consommation moyenne d’une voiture estimée à 6,8 litres pour 100 km (pour une essence), alors celle-ci consommera 816 litres pour 12.000 kilomètres. Le tout pour une facture de plus de 1.387 euros en prenant le prix actuel de l’essence d’environ 1,7 euro le litre. Au prix de 1,6 euro le litre, la même facture annuelle est de 1.305 euros, soit 82 euros de moins. Les 100 euros d’aide couvrent plus que cette différence.

Néanmoins, avec un réservoir de 50 litres et un prix de l’essence à 1,7 euro le litre, le plein revient à 85 euros. L’aide de 100 euros ne représente donc même pas un plein et demi de carburant.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Carburant : l’aide pour les plus modestes ne remplit pas deux pleins»

Laisser un commentaire

* Champs requis