Carburants : La fin de la ristourne annule une forte chute de prix

C’est une très mauvaise nouvelle pour les automobilistes français : la fin de la ristourne à la pompe a fait grimper les prix des carburants. C’était attendu, et c’est tout simplement mathématique. Mais elle a aussi annulé une forte baisse des carburants, qui s’est transformée en hausse.

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 22 novembre 2022 à 10h17
Carburants Prix Cout France Donnees Rstourne Fin
10 CENTIMES €La ristourne gouvernementale n'est plus que de 10 centimes le litre de carburant.

Le prix des carburants en France n’augmente pas de 20 centimes d’euro

Actée par le gouvernement, la fin de la ristourne de 20 centimes d’euro à la pompe a eu lieu le mercredi 16 novembre 2022. Elle devait initialement survenir le 1er novembre, mais il y a eu une prolongation sur fond de grèves dans le secteur pétrolier. Les Français ont ainsi profité deux semaines de plus de la baisse de prix.

Théoriquement, le prix des carburants devait grimper de 20 centimes d’euro, et ce dès le 16 novembre 2022. Mais ce ne fut pas le cas. Selon les données du ministère de la Transition écologique, publiées lundi 21 novembre 2022, la hausse a été très inférieure à cette somme. Le diesel a vu son prix augmenter de 10,4 centimes, l’essence SP95-E10 de 13,4 centimes. C’est une bonne nouvelle : le diesel n’aura pas dépassé les 2 euros le litre, comme on pouvait le prévoir.

Carburants : les prix auraient dû baisser

Toutefois, il y a un corollaire : si l’augmentation n’a pas été aussi élevée que prévu… c’est que les prix auraient dû baisser. Sans la fin de la ristourne, le prix du diesel aurait chuté de près de 10 centimes d’euro le litre, celui de l’essence SP95-E10 de plus de 6 centimes.

Reste que les prix affichés sont malgré tout moins impressionnants qu’anticipé : le litre de SP95-E10 affiche une moyenne de 1,7514 euro à la pompe, celui de diesel 1,9059 euro.

Le pétrole s’écroule en Bourse sur fond de réunion de l’OPEP

La baisse de prix du carburant pourrait néanmoins survenir dans quelques semaines. Le cours du pétrole brut en Bourse a en effet fortement chuté depuis le début du mois de novembre 2022. Le pétrole Brent affichait 94,69 dollars le baril le 1er novembre 2022, et affiche 87,62 le mardi 22 novembre 2022.

Le cours a fortement chuté depuis le 15 novembre 2022, perdant près de 6 dollars. En cause, un article du Wall Street Journal publié le 21 novembre 2022 et annonçant une possible augmentation de la production de la part de l’OPEP. La prochaine réunion du cartel de l’Or noir doit se tenir le 4 décembre 2022. Une augmentation de la production réduirait les tensions sur les marchés, ce qui explique la chute du prix.

Mais rien n’est certain : l’OPEP a rapidement démenti les informations du Wall Street Journal, dans un communiqué publié lundi 21 novembre 2022. Toutefois, le cartel n’annonce ni si le journal a raison, ni s’il a tort. Il s’est contenté de déclarer qu’aucune décision n’avait été prise et ne sera prise avant la réunion du 4 décembre.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Laisser un commentaire

* Champs requis