Cartes cadeaux : il existe des sites pour les revendre (et c’est absurde)

Les cartes cadeaux sont la voie du milieu : c’est une manière d’offrir de l’argent, sans offrir de l’argent. Mieux qu’un cadeau qui ne plaît pas, mais plus socialement accepté qu’un chèque ou des espèces. Sauf que, comme pour les cadeaux classiques, elles peuvent ne pas convenir.

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 27 décembre 2022 à 13h54
Cartes Cadeaux Revente Internet Argent Pouvoir Achat
568 EUROSLe budget Noël 2022 était de 568 euros en moyenne.

Heureusement, il existe des sites pour revendre les cartes cadeaux, moyennant quelques euros de perte.

Cartes cadeaux : offrir de l’argent mais limiter les possibilités

Ce qu’il y a de pratique avec l’argent c’est qu’il peut être dépensé partout. Pour des courses, pour une console de jeux, pour des livres… partout. Malheureusement, et même en cette période de crise économique et d’inflation, offrir de l’argent est mal vu. Seuls les membres très proches de la famille peuvent se permettre d’éviter de devoir acheter un cadeau et d'offrir de l’argent. Et ce, malgré le fait que l’argent soit ce que tout le monde aimerait avoir.

Les enseignes ont donc eu une bonne idée : les cartes cadeaux. Moyennant finances, il est possible d’acheter des cartes à usage unique permettant à celui qui les reçoit de faire quelques achats. Il pourra donc choisir son cadeau, et donc avoir la certitude d’obtenir quelque chose qui lui plaît. Sauf si la carte cadeau est liée à une enseigne qui ne lui plaît pas. Et bien évidemment à condition de penser à l’avoir sur soi au moment des achats.

Ce qui est loin d’être une habitude. Selon RTL, ce sont près d’un milliard d’euros de cartes cadeaux qui sont ainsi perdus par les Français. Chaque année. Autant de pouvoir d’achat en moins… et de gain net pour les enseignes qui, elles, ont bien reçu l’argent.

Revendre sur Internet pour récupérer une partie du montant

Face à cette problématique, des sites sont nés. PlaceDesCartes ou encore SleepingMoney proposent de… revendre les cartes cadeaux inutilisées ou dont on ne veut pas. Le montant de la carte, et sa date limite d’utilisation, vont influencer le prix de vente qui sera forcément inférieur. Mais le vendeur pourra récupérer une partie de l’argent, tandis que l’acheteur améliorera son pouvoir d’achat de quelques euros.

Une bonne chose pour celles et ceux qui reçoivent des cartes cadeaux non désirées ou qu’ils ne comptent pas utiliser. Mais aussi un paradoxe : finalement, pour éviter d’offrir de l’argent par pure convention sociale, deux commissions sont reversées gratuitement. La première est versée au site de revente... et la deuxième à la personne qui achète pour moins cher le montant qu'il est possible de dépenser.

La meilleure manière de protéger le pouvoir d’achat des Français serait peut-être de mettre un terme au tabou de l’argent. 50 euros en liquide, c’est quand même plus utile que 50 euros de carte cadeau revendue 30 euros ensuite.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Cartes cadeaux : il existe des sites pour les revendre (et c’est absurde)»

Laisser un commentaire

* Champs requis