▼ La suite après la pub ▼

SMIC, achat d’un véhicule électrique, logement décent… : voici tout ce qui change en 2023

En 2023, les automobilistes modestes pourront profiter d’une indemnité carburant et de facilités pour acheter une voiture électrique, tandis que les propriétaires des pires « passoires thermiques » ne pourront plus les mettre en location.

Par Anton Kunin Modifié le 2 janvier 2023 à 10h57
Vehicule Electrique Changements Janvier 2023
14.000 eurosSi votre revenu fiscal annuel ne dépasse pas les 14.000 euros, vous pouvez peut-être prétendre à un prêt à taux zéro pour acheter une voiture électrique.

Un nouveau prêt à taux zéro pour acheter une voiture peu polluante en 2023

Comme annoncé le 15 décembre 2022, le SMIC vient d’être revalorisé à 1.709,28 euros bruts par mois à partir du 1er janvier 2023, soit 1.353 euros nets. Ainsi, le SMIC horaire brut s’élève désormais à 11,27 euros, et le SMIC horaire net à 8,92 euros. En termes de pourcentage, la hausse du SMIC est de 1,81%. Si la revalorisation du SMIC au 1er janvier de chaque année est inscrite dans la loi, en 2022 le salaire minimum a été revalorisé trois fois : au 1er janvier 2022 (+0,9%), puis au 1er mai (+2,65%) et au 1er août (+2,01%).

▼ La suite après la pub ▼

Les ménages résidant dans une Zone à faibles émissions pourront, quant à eux, prétendre à un prêt à taux zéro pour l'achat d'un véhicule peu polluant (dont l'émission de CO2 est inférieure à 50 grammes par kilomètre). Ce dispositif sera expérimenté pendant deux ans, et le prêt octroyé devra être remboursé dans les sept ans. Pour y avoir droit, la personne doit avoir un revenu fiscal annuel de 14.000 maximum. La voiture, quant à elle, ne doit pas coûter plus de 45.000 euros (ou 60.000 euros pour une camionnette). Dans tous les cas, le montant du prêt ne pourra dépasser 30.000 euros. À noter que ce prêt à taux zéro est également ouvert aux micro-entreprises de moins de 10 salariés et dont le chiffre d'affaires ou le total de bilan ne dépasse pas 2 millions d'euros.

Du nouveau concernant les « passoires thermiques », le coût du carburant et le covoiturage

▼ La suite après la pub ▼

Du nouveau également concernant les « passoires thermiques » : à compter du 1er janvier 2023, un logement sera qualifié d'énergétiquement décent lorsque sa consommation d'énergie (chauffage, éclairage, eau chaude, ventilation, refroidissement...) sera inférieure à 450 kWh/m2/an. Les logements les plus énergivores, dont la consommation d'énergie dépasse cette valeur, ne pourront plus être proposés à la location. Comme le révélait fin juillet 2022 l’Observatoire national de la rénovation énergétique (ONRE), 500.000 logements seraient très énergivores en France (avec une consommation d’énergie finale supérieure à 450 KWh/m²/an. L’Observatoire estime qu’il y aurait 140.000 logements très énergivores dans le parc locatif privé, 50.000 dans le parc locatif social et 320.000 parmi les logements occupés par leurs propriétaires.

▼ La suite après la pub ▼

Pour les automobilistes, une indemnité carburant d'un montant de 100 euros sera versée aux 10 millions de travailleurs les plus modestes. Elle viendra se substituer aux remises qui ont pris fin le 31 décembre 2022. Et si vous pratiquez pour la première fois le covoiturage, une prime allant jusqu’à 100 euros pourra vous être versée pour des trajets courte distance, et autant pour des trajets longue distance. Enfin, le taux de rémunération du Plan d’épargne logement (PEL) passe à 2%, et les préservatifs deviennent gratuits en pharmacie pour les moins de 26 ans.

▼ La suite après la pub ▼

Aucun commentaire à «SMIC, achat d’un véhicule électrique, logement décent… : voici tout ce qui change en 2023»

Laisser un commentaire

* Champs requis