Chèque énergie : la CLCV demande au gouvernement de l’augmenter

Le gouvernement a annoncé plusieurs mesures pour aider les Français les plus modestes à faire face à l’augmentation de leurs factures d’énergie de 2022. Le chèque énergie, comme chaque année, est au centre de cette politique, mais l’association Consommation Logement Cadre de Vie (CLCV) le juge insuffisant. Surtout qu’en 2023 la facture va exploser…

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 6 décembre 2022 à 13h25
Cheque Energie Clcv Demande Augmentation Aides
40%La précarité énergétique frappe 40% des ménages en France.

La CLCV juge le chèque énergie insuffisant

Dans un communiqué de presse publié le lundi 14 novembre 2022, l’association CLCV appelle le gouvernement à faire plus pour les ménages modestes. Elle juge le chèque énergie insuffisant : « Non, 48 euros par an de chèque énergie ne permettent pas de payer sa facture de chauffage pour un célibataire ayant un revenu de 900 euros par mois. Non, 276 euros par an ne permettent pas de payer sa facture de chauffage pour une famille monoparentale avec 2 enfants et un revenu de 840 euros par mois. »

En effet, ces montants sont sans commune mesure avec les factures d’énergie des ménages français. « Le coût du chauffage est actuellement de 1.200 à 2.000 euros par an », rappelle l’association. Or, les quelque 50 euros par an de chèque énergie ne représentent, de fait, que 4% de la facture annuelle.

600 euros par an d’aide sous conditions de ressources

Et ces montants sont attendus en hausse avec la fin du bouclier tarifaire tel qu’il est en vigueur jusqu’au 31 décembre 2022. Dès le 1er janvier 2023 pour le gaz et le 1er février 2023 pour l’électricité, les factures devraient grimper de 15% pour tous les Français. Et si « beaucoup de consommateurs doivent choisir : manger ou se chauffer », comme le souligne la CLCV, la situation ne pourra qu’empirer.

De fait, l’association demande donc à l’exécutif de nouveaux efforts, et surtout une augmentation des montants du chèque énergie. « La CLCV propose de revaloriser le chèque énergie pour 2023 de 200 à 600 euros en fonction des revenus et élargir la population concernée par ce dispositif. »

Le financement ? simple : mobiliser « une partie des 32 milliards encaissés par l’État sur les énergies renouvelables ». Pas sûr, néanmoins, que l'exécutif va répondre à la requête. Car l'ordre du jour est plutôt à la réduction des dépenses, après plusieurs années de budget dépassé...

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Chèque énergie : la CLCV demande au gouvernement de l’augmenter»

Laisser un commentaire

* Champs requis