Climat : le gouvernement serre la vis dans le secteur du BTP

Malgré la crise actuelle dans le domaine du BTP, le gouvernement entend bien agir pour la protection du climat. Le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, fixe des conditions très claires pour bénéficier de subventions publiques.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Cédric Bonnefoy Modifié le 8 février 2024 à 15h58
Climat-gouvernement-btp-ecologie
2 MILLIARDS d’€Face au changement du climat, le gouvernement entend verdir le BTP.

La prise en compte du climat dans le secteur immobilier

Lors d'une réunion cruciale à Bercy avec les acteurs économiques et du BTP, Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances, pose les jalons d'une révolution verte dans l'investissement public. Avec une fermeté inédite, il martèle que "tout investissement public dans l'immobilier devra désormais prendre en compte l'adaptation au réchauffement climatique". Cette mesure s'inscrit dans un mouvement plus large pour promouvoir une économie résiliente et durable face au changement du climat. Les entreprises, grandes comme petites, sont encouragées à suivre le pas.

Le ministre exige des entreprises publiques majeures, telles que la SNCF, EDF, ou RTE, qu'elles proposent un plan d'adaptation détaillé d'ici fin 2024. L'objectif est clair : ces plans serviront de modèle pour inciter l'ensemble du secteur privé à investir dans leur propre transformation écologique.

Un financement innovant

Face à l'impératif écologique, Bruno Le Maire annonce une stratégie financière originale. Reconnaissant le coût significatif de l'adaptation au changement climatique, il affirme néanmoins une règle d'or : "Il n'y aura pas d'argent du budget public". Cette approche souligne la nécessité de repenser les modèles de financement traditionnels, en privilégiant l'efficacité et l'innovation.

Pour pallier ce manque de fonds publics directs, le gouvernement met en place une enveloppe de 2 milliards d'euros sous forme de prêts verts garantis par l'État. Ces prêts, accessibles via BPI France dès mars 2024 pour les montants supérieurs à 200 000 euros, et dans les agences bancaires à partir de juillet 2024 pour les montants inférieurs, visent à encourager les entreprises à s'engager dans des projets d'adaptation.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Cédric Bonnefoy est journaliste en local à la radio. À côté, il collabore depuis 2022 avec Économie Matin.

Suivez-nous sur Google News Economie Matin - Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités.

Aucun commentaire à «Climat : le gouvernement serre la vis dans le secteur du BTP»

Laisser un commentaire

* Champs requis