Ligne Paris-Lyon : les prix ont chuté grâce à la concurrence

La SNCF l’a annoncé : les prix des billets de train en France vont augmenter en 2023. Et la question de savoir s’ils ont déjà augmenté en 2022 reste en débat, l’Insee et l’entreprise se renvoyant des chiffres différents. Mais selon Trainline, une ligne en tout cas a vu ses tarifs baisser : la liaison Paris-Lyon, ouverte en 2021 à la concurrence.

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 13 décembre 2022 à 11h03
Concurrence Trenitalia Sncf Train Prix Billet
40 EUROSLe prix moyen d'un PAris-Lyon avec Trenitalia est de 40 euros.

Plus de voyages réservés… depuis l’ouverture à la concurrence

Le rail français a été libéralisé : les lignes sont désormais ouvertes à la concurrence. Sans surprise, cette nouveauté prend du temps à se développer sur l’ensemble du territoire, mais Trenitalia a rapidement sauté sur l’occasion. Mi-décembre 2021, le transporteur italien annonçait le lancement de sa liaison Paris-Lyon. Un an après, le bilan est positif.

Pour commencer, de plus en plus de voyageurs prennent le train. Trainline, spécialisé dans la réservation de billets sur Internet, annonce 172% de réservations de plus sur le trajet entre le 4 septembre et le 3 décembre 2022, comparé à 2021, soit avant l’ouverture de la ligne. La liaison Paris-Milan, elle, voit le nombre de réservations exploser : +291%.

La SNCF profite aussi de la concurrence des Italiens

L’augmentation du nombre de réservations fait bien évidemment le bonheur de Trenitalia et de son FrecciaRossa, mais pas seulement. La SNCF aussi en profite : 42% de réservations de plus pour les TGV, 90% pour les Ouigo. S’il faut remettre malgré tout les données dans le contexte de la fin de la crise sanitaire, les chiffres sont éloquents.

Les voyageurs ne sont pas en reste : la concurrence a pour effet de faire baisser les prix, surtout en période de forte inflation. Et, de fait, c’est bien ce qu’il s’est passé selon Trainline. Les prix du trajet Paris-Lyon ont baissé.

Trenitalia est moins chère, la SNCF s’adapte

Avec un prix inférieur à celui du français, le spécialiste du rail italien fait la loi. L’étude Trainline révèle en effet un tarif Paris-Lyon de 40 euros en moyenne pour Trenitalia, contre 57 euros pour l’offre SNCF. Résultat : pour ne pas perdre de clients, la SNCF a été contrainte de baisser ses prix. Ils ont chuté de 8% en un an.

Or, ce n’est pas une tendance généralisée en France, bien au contraire. Outre l’annonce d’une augmentation de prix en 2023, la SNCF affiche une hausse de prix sur les autres grandes lignes de TGV. Un Paris-Lille, par exemple, aurait augmenté en moyenne de 14 % selon Trainline.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Ligne Paris-Lyon : les prix ont chuté grâce à la concurrence»

Laisser un commentaire

* Champs requis