Crédit immobilier : les banques n’en donnent plus avant 2023

Mauvaise nouvelle pour les ménages qui espéraient obtenir un crédit immobilier avant la fin de l’année 2022 : les banques bloquent les dossiers. La raison est toujours la même : la hausse des taux cumulée au taux d’usure trop bas.

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 14 décembre 2022 à 11h51
Credit Immobilier Refus Banque 2022 Taux Usure
2%Le taux moyen des crédits immobiliers a dépassé les 2% en France.

Les banques bloquent les dossiers de crédit immobilier

La décision n’a pas été formellement communiquée, et sans aucun doute certains dossiers sont encore validés s’ils sont très bons. Mais dans les faits, selon BFMTV, les banques ne font plus de crédit immobilier. C’est ce que révèlent les courtiers interrogés par la chaîne d’information.

Ce n’est pas totalement une surprise. Outre la période des fêtes de fin d’année qui approche, avec son lot de congés, la question du taux d’usure est au centre de toutes les inquiétudes. D’autant plus lorsque le crédit immobilier se signe auprès d’un courtier. S’il est en mesure de proposer des taux plus bas en comparant les offres, le courtier fait grimper le TAEG, le taux comprenant tous les frais. Car sa rémunération vient s’ajouter au prix du crédit ou encore à l’assurance emprunteur.

Or, le TAEG est soumis à une obligation légale. Il ne peut dépasser le taux d’usure de la Banque de France.

Un nouveau taux d’usure relevé au premier trimestre 2023 ?

Le taux d’usure est fixé à 3,05% pour les crédits de plus de 20 ans depuis début octobre 2022. Il a été relevé pour le quatrième trimestre 2022 sur fond de hausse des taux des crédits immobiliers. Mais la hausse s’est poursuivie. Le taux moyen est passé en décembre 2022 à 2,4%… et ça ne ferait que commencer. Selon BFMTV, certaines banques auraient déjà prévu de faire grimper le taux d’intérêt à 3% dès le premier trimestre 2023.

Si le TAEG dépasse le taux d’usure, c’est simple : la banque refuse le crédit immobilier. Et le marché se retrouve de fait complètement bloqué. Les banques sont donc dans l’attente de la décision de la Banque de France. Elle devrait relever le taux d’usure applicable au premier trimestre 2023. Potentiellement au-dessus des 3,5% pour un crédit sur 20 ans.

Le marché rapidement bloqué par les taux du crédit immobilier ?

Selon le futur taux d’usure et les futurs taux des crédits immobiliers proposés en France, le marché pourrait bien se gripper dès le début de l’année 2023. Surtout que la Banque Centrale Européenne (BCE) ne montre pas de signes de freinage sur la hausse de ses taux directeurs. Et c’est cette augmentation qui tire vers le haut le taux pratiqué par les banques.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Crédit immobilier : les banques n’en donnent plus avant 2023»

Laisser un commentaire

* Champs requis