Crédit immobilier : bientôt un taux de 3% sur 20 ans ?

Les établissements bancaires n’ont pas le choix : face à la hausse des taux directeurs de la Banque Centrale Européenne, qui n’est pas terminée, ils augmentent leurs taux de crédit immobilier.

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 6 décembre 2022 à 13h25
Hausse Taux Credit Immobilier 2023 Banque France Usure
2,80%Certains établissements bancaires ont déjà des taux de 2,80%.

Et, forcément, ça cause des problèmes pour les ménages qui ont un projet immobilier : une taux plus élevé, ce sont des mensualités plus importantes et donc le risque de voir le dossier être refusé, voire se heurter à l’impossibilité de payer.

Un taux à plus de 2% pour un crédit immobilier en France

En 2021, encore, la production de crédits immobiliers faisait le bonheur des ménages : les taux étaient bas. S’ils avaient commencé leur remontée, en janvier 2021, en moyenne, un crédit immobilier sur 20 ans avait un taux de 1,20%. Du passé dont il est difficile de savoir s’il reviendra un jour.

Car désormais, il faut compter sur des taux de plus de 2% en France. C’est ce que confirme Maël Bernier au journal Les Echos. Le porte-parole du courtier Meilleurtaux annonce une majorité de crédits à 2,30% dans le réseau. Chez le courtier Cafpi, c’est entre 2,15 et 2,30% pour des crédits sur 20 ou 25 ans (en fonction des dossiers). La barre des 2% est franchie depuis plusieurs mois, et mi-novembre 2022, il est quasiment impossible d’obtenir un crédit en-dessous de ce niveau.

Les ménages doivent de fait composer avec cette situation : ils ont moins de pouvoir d’achat immobilier. Pour voir le crédit être accepté, il doivent emprunter moins d’argent, lorsqu’ils ne peuvent pas augmenter leur apport. Sans surprise, ce sont les primo-accédants et les ménages modestes qui sont pénalisés, ayant très peu de marge de manœuvre.

Préparez-vous au franchissement de la barre des 3%

La tendance est toujours à la hausse… et le taux des crédits pourrait franchir la barre symbolique des 3% en moyenne pour un prêt sur 20 ans dès janvier 2023. C’est ce qu’estime Maël Bernier, qui annonce déjà des taux à 2,80% voire 2,90% chez certains établissements. Si ce n’est pas dès le premier mois de l’année 2023, c’est en tout cas « au premier semestre 2023 », juge le porte-parole de Meilleurtaux.

Si les taux continuent d’augmenter, ce seront de nouveaux dossiers qui pourraient être en difficulté voire refusés. De quoi donner un coup de frein au marché immobilier qui, fortement dynamique depuis plusieurs années, commence déjà à souffrir de la hausse des taux.

Crédit immobilier : la Banque de France va-t-elle relever le taux d’usure ?

Seule chance, pour les emprunteurs, de pouvoir concrétiser leur dossier : un nouveau coup de pouce de la Banque de France. Cette dernière a relevé en octobre 2022 le taux d’usure, au-delà duquel il est interdit de prêter de l’argent en France. Il est, pour les crédits sur 20 ans, de 3,05%… Ce qui prend en compte le taux d’intérêt du crédit, l’assurance et tous les frais annexes.

La prochaine révision du taux d’usure aura lieu le 1er janvier 2023, le taux étant revu par la Banque de France une fois par trimestre. Pour débloquer la situation, elle pourrait décider de relever le taux d’usure, et donc autoriser l’attribution de crédits plus lourds pour les ménages.

Mais ce n’est pas garanti : le taux d’usure a un objectif majeur. Il permet de limiter le risque de surendettement en limitant l’exposition des ménages. Le relever présente, de fait, un risque pour la stabilité financière du secteur bancaire… et personne ne voudrait revivre une crise des crédits comme celle de 2008. La Banque de France devra donc trancher car si les taux grimpent à 3% en moyenne, la très grande majorité des dossiers sera bloquée. Pire : une situation absurde pourrait survenir, à savoir que les taux proposés par les banques sont dès le départ supérieurs au taux d’usure...

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Laisser un commentaire

* Champs requis