Défense : Thalès va embaucher massivement en 2023

Fleuron français en matière de défense, l’entreprise Thalès se porte bien. Elle annonce son intention d’embaucher plusieurs milliers de personnes au cours de l’année 2023.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Cédric Bonnefoy Modifié le 27 février 2023 à 18h44
defense-thalès-embauche-2023
12.000En 2023, le géant français de la défense Thalès souhaite embaucher 12.000 personnes. ©Pixabay

12.000 embauches pour Thalès en 2023

Après la grave crise du Covid-19, le secteur de la défense redémarre. Depuis des mois, l’activité remonte en flèche. Ainsi, pour faire face, les besoins de recrutement sont nombreux. C’est le cas pour le géant français Thalès. Pour sa direction, 2023 sera une année record en matière d’embauches. En effet, elle compte recruter 12.000 personnes dans le monde d’ici à la fin de l’année. Dans le détail, il s’agira avant tout du remplacement de postes pour les collaborateurs faisant valoir leurs droits à la retraite. Mais aussi, 4.000 créations nettes d’emploi pour faire face à des demandes de plus en plus importantes.

En France, Thalès prévoit une belle dynamique de l’emploi pour 2023. Plus de 5.500 personnes seront recrutées au cours des 10 prochains mois. Dans une interview accordée au Journal du Dimanche, le PDG de l’entreprise souhaite miser sur de « jeunes talents ». Dans le reste du monde, les embauches seront surtout en Europe, plus de 3.000 et en un peu en Asie.

Beaucoup d’emplois à pouvoir dans la recherche et développement

Depuis quelques années, Thalès est l’une des entreprises qui recrutent le plus. Pendant le Covid, aucun licenciement. Les salariés sont réorientés vers d’autres secteurs stratégiques de l’entreprise. Aujourd’hui, elle emploie 77.000 personnes. Pour continuer d’être l’un des leaders mondiaux dans le domaine de la défense, l’entreprise veut recruter 40% de ses effectifs pour son secteur de recherche et développement. Ainsi, les domaines de compétence tournent surtout autour de l’intelligence artificielle, les algorithmes ou la cyber-sécurité.

Par conséquent, le reste des embauches concerne les fonctions supports pour 40% des recrutements ou encore les activités de production, 20%. Malgré tout, Thalès affirme rencontrer des difficultés de recrutement. Mais elle tient néanmoins à nuancer, expliquant ouvrir chaque année plus de postes accessibles à tout diplôme.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Cédric Bonnefoy est journaliste en local à la radio. À côté, il collabore depuis 2022 avec Économie Matin.

Suivez-nous sur Google News Economie Matin - Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités.

Aucun commentaire à «Défense : Thalès va embaucher massivement en 2023»

Laisser un commentaire

* Champs requis